NEW YORK — Phil Jackson et les Knicks de New York ont décidé de mettre un terme à leur association après l’une des pires périodes de l’histoire du club, marquée par une querelle avec la vedette de l’équipe Carmelo Anthony.

Quelques jours après que Jackson eut réitéré son désir d’échanger Anthony et déclaré qu’il écouterait les demandes pour Kristaps Porzingis, le président de Madison Square Garden, James Dolan, a renversé la vapeur en coupant les liens avec le président des Knicks.

Dolan a déclaré par communiqué que l’équipe comptait «aller dans une direction différente».

La décision a été prise moins d’une semaine après que Jackson eut dirigé le repêchage des Knicks et à la veille de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Vainqueur de 11 championnats du circuit comme entraîneur, un record, Jackson n’a pas été en mesure de mener son équipe à une seule participation aux éliminatoires comme membre de la direction. Les Knicks ont compilé une fiche de 80-166 à ses trois saisons complètes, dont la pire fiche de l’histoire de la franchise à 17-65 en 2014-15.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!