MONTRÉAL — Les amateurs montréalais sont assurés de voir l’étoile montante Félix Auger-Aliassime au stade Uniprix cet été, le Québécois ayant reçu un laissez-passer pour le tableau principal de la Coupe Rogers.

Outre Auger-Aliassime, l’Ontarien Denis Shapovalov et le Britanno-Colombien Vasek Pospisil ont aussi reçu des laissez-passer pour le tournoi, qui sera présenté du 4 au 13 août.

Avec aussi le top 44 de l’ATP, les amateurs sont conviés à un tournoi qu’on souhaite magique, selon le qualificatif choisi mercredi par le directeur du tournoi, Eugène Lapierre.

Champion junior à Flushing Meadows l’an dernier, Auger-Aliassime vient de remporter un tournoi Challenger pour la première fois de sa carrière, à Lyon. La grande victoire lui a permis de gagner quelque cent places au classement mondial, le situant au 229e rang.

Lui et Shapovalov seront en action le 8 août, la deuxième journée des matches du tableau principal. Auger-Aliassime, un natif de Montréal, fêtera alors ses 17 ans, le même jour qu’un certain… Roger Federer.

«Un anniversaire un peu rêvé», a concédé Auger-Aliassime, sympathique gaillard de six pieds trois pouces et 180 livres.

Avec ce laissez-passer, il voit une très belle occasion d’évaluer où il en est par rapport au niveau de jeu du top 50.

«Je ressens beaucoup de fébrilité et d’excitation, a dit Auger-Aliassime. Ce sera important de bien me préparer, mais aussi de trouver du plaisir à jouer à la maison, de simplement m’éclater.

«Il va y avoir beaucoup d’attention, mais la pression va plutôt venir de moi-même. C’est moi qui veux bien faire à la maison. Je vais essayer d’offrir mon meilleur tennis et d’en profiter le plus possible. Participer à un tournoi de la série Masters à mon âge, c’est une occasion unique.»

Le 18 juin, le Montréalais a battu en finale lyonnaise le Français Mathias Bourgue, 6-4 et 6-1.

«J’ai été plutôt surpris de remporter le tournoi, a confié Auger-Aliassime. J’avais fait une longue tournée de cinq Challengers en Asie, des tournois où j’ai dû passer par les qualifications. Je n’y ai pas eu les résultats que je voulais, et je pensais m’orienter vers des tournois Futures. Mais j’ai eu l’invitation pour Lyon, et ç’a pris une tournure qui est allée au-delà de mes espérances.

«Je savais avoir le niveau pour réussir et là, c’était un peu comme une confirmation que j’avais raison.»

Le jeune homme reprend l’entraînement cette semaine au stade Uniprix, en vue de tournois Challenger à Winnipeg, Gatineau et Granby, au mois de juillet.

Pour les organisateurs, l’éclosion d’Auger-Aliassime n’aurait pas pu mieux tomber.

«Sa progression est remarquable, a dit Lapierre. Il y a deux ans, on trouvait qu’il était trop tôt pour l’inclure dans les qualifications (à la Coupe Rogers). Il jouait bien mais on se disait, attendons. Là, on ne se pose plus la question. Il a été magistral à Lyon. Il est solide. On le voit dans la façon dont il construit ses matches.

«C’est sûr qu’un joueur québécois à Montréal fait une différence, a poursuivi Lapierre. Notre mission est de créer un engouement pour le tennis. Félix a eu la piqûre, et on veut qu’il y en ait d’autres. On veut que plein de jeunes suivent son exemple – sans qu’ils deviennent nécessairement des champions, mais qu’ils apprennent à jouer au tennis. C’est un sport qu’ils vont pratiquer pendant toute leur vie, et là se trouve la mission de Tennis Canada. Il amène un phénomène d’émulation, une hausse de la popularité du tennis.»

Top-5 et volet féminin

Lapierre a aussi annoncé la liste des joueurs attendus au stade Uniprix.

On prévoit accueillir le numéro 1 mondial Andy Murray, vainqueur à Montréal en 2015, et le reste du top 5 soit Rafael Nadal, Stanislas Wawrinka, Novak Djokovic et Federer. Ce dernier n’a pas fait escale à Montréal depuis 2011.

Lapierre a souligné le brio de Nadal et de Federer cette année, tous deux ayant ajouté un titre majeur à leur palmarès: Melbourne dans le cas du Suisse, Paris pour l’Espagnol.

Le tableau inclut aussi l’Ontarien Milos Raonic, le numéro 7. Les amateurs verront des vedettes montantes comme Alexander Zverev et Dominic Thiem, ainsi que de populaires vétérans comme Gaël Monfils et Juan Martin del Potro. Le tirage au sort sera effectué le 4 août.

La portion féminine de l’événement sera présentée simultanément, à Toronto. Eugenie Bouchard de Westmount, 61e au monde, est parmi celles qui ont obtenu un laissez-passer – tout comme la Russe Maria Sharapova, récemment de retour au jeu, à la suite d’une suspension pour dopage.

Y seront aussi la numéro 1 mondiale, Angelique Kerber, ainsi que Simona Halep, la championne à Montréal l’an dernier.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!