Nathan Denette | La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Avec deux matchs à faire avant la mi-saison, l’Impact de Montréal a une belle occasion de quitter les bas-fonds du classement de l’Association Est.

L’Impact (4-5-6) accueillera le D.C. United (5-9-3) au stade Saputo, samedi, dans un duel entre les deux pires de formations de l’Est.

«C’est un match important que nous devons absolument gagner, a affirmé le défenseur Kyle Fisher plus tôt cette semaine. Nous sommes en queue de peloton, mais nous avons deux matchs en main sur D.C. C’est une belle occasion de faire un pas vers l’avant en récoltant trois points.»

L’Impact pourrait facilement se retrouver en meilleure posture si l’équipe avait été en mesure de mieux terminer les matchs. La troupe de Mauro Biello a concédé neuf de ses 33 buts lors du dernier quart d’heure de jeu, toutes compétitions confondues. Sur ces neuf buts, trois ont permis à l’adversaire de soutirer un match nul et trois autres ont permis à l’adversaire de l’emporter. Un autre but a été marqué dans une remontée de deux buts des Sounders de Seattle en début de campagne. Seulement deux des neuf buts n’ont pas eu d’impact sur le résultat.

«C’est quelque chose que nous savons que nous devons améliorer, a reconnu Biello. Il faut vivre ces moments-là et savoir comment fermer les matchs.»

«Ce n’est pas facile de reproduire ces situations à l’entraînement, mais nous devons nous assurer que tout le monde soit sur la même page. Les 11 joueurs doivent savoir quand nous devons protéger l’avance, quand nous devons tenir le ballon, quand nous devons envoyer le ballon vers l’avant.»

Encore une fois, l’Impact a échappé la finale du Championnat canadien, mardi, quand l’étoile du Toronto FC Sebastian Giovinco a joué les héros avec un but pendant les arrêts de jeu. Fisher était aux premières loges quand un revirement de Ballou Tabla en milieu de terrain a permis au TFC de lancer une attaque rapide à travers une défensive en mode survie.

«C’est une affaire d’équipe, a affirmé Fisher. Notre mentalité doit s’améliorer.»

«Nous devons mieux gérer le match et garder le contrôle du rythme de la rencontre. Nous avons aussi tendance à trop reculer, à jouer trop profondément. Nous devons dicter le jeu défensivement.»

Samedi, l’Impact retrouvera sur son terrain la pire offensive du circuit Garber, alors que le United a fait bouger les cordages seulement 12 fois en 17 matchs.

«Nous devons nous préparer comme nous le faisons à chaque match, a rappelé Fisher. Les équipes en mauvaises postures se défoncent à chaque match. Nous allons devoir éviter les erreurs et dicter la rencontre.»

Après ce rendez-vous, l’Impact se rendra à Houston pour y affronter le Dynamo, le 5 juillet, dans ce qui marquera la mi-saison de la formation montréalaise. Par la suite, le Bleu-blanc-noir reprendra le collier seulement le 19 juillet, avec une visite-éclair à Ottawa, le 12 juillet, pour un match amical face au Fury.

«Nous voulons les trois points pour relancer la saison, a affirmé Biello. Le groupe n’est pas loin. Nous attendons les performances pour confirmer tout ça.

«Nous avons deux matchs importants devant nous, puis une pause qui va permettre à tout le monde de récupérer. Nous avons quelques blessés, mais rien de trop grave sauf pour (Ambroise) Oyongo. Si nous faisons bien samedi, puis que nous enchaînons avec une bonne performance à Houston, nous aurons ensuite le temps pour nous reposer et revenir en force pour la deuxième moitié de saison.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!