Tony Avelar Tony Avelar / The Associated Press

ALAMEDA, Calif. — Les Raiders d’Oakland se sont assurés de conserver les services d’un autre membre de l’excellente promotion de 2014, accordant une prolongation de contrat jusqu’en 2022 au garde Gabe Jackson.

Une personne bien informée a révélé que l’entente est d’une valeur de 56 millions $. Cette source a parlé sous le couvert de l’anonymat puisque l’entente et ses détails n’ont pas encore été confirmés. Le premier contrat de Jackson devait prendre fin à la fin de la saison 2017.

Jackson s’est révélé un élément important de la ligne offensive des Raiders depuis qu’il a été repêché au troisième tour. Il n’a permis aucun sac du quart en vertu de ses 628 blocs en situation de passe la saison dernière, selon Pro Football Focus, la meilleure statistique du genre pour un garde dans la ligue.

Jackson faisait partie de la promotion d’un repêchage qui a transformé les Raiders, avec en tête le choix de première ronde Khalil Mack, qui a été nommé le joueur défensif de l’année par Associated Press, et le quart Derek Carr, un choix de deuxième ronde.

Après avoir connu la défaite à leurs 10 premiers matchs comme recrues, ces trois joueurs ont joué un rôle important dans le redressement qui a permis à l’équipe de remporter 12 victoires la saison dernière et une première participation aux éliminatoires depuis 2002.

Carr a été récompensé la semaine dernière pour son brio, paraphant une prolongation de contrat de cinq ans jusqu’en 2022 pour 125 millions $.

Mack est sous contrat jusqu’en 2018 car les Raiders ont exercé leur option de cinq ans à son contrat initial et il devrait obtenir une prolongation après la saison prochaine.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!