Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — En l’absence d’Ignacio Piatti, Blerim Dzemaili a été le moteur de l’offensive montréalaise avec un but et une aide, et l’Impact de Montréal a vaincu le D.C. United 2-0, samedi, dans un duel entre les deux pires formations de l’Association Est.

Piatti s’est blessé aux adducteurs lors du revers de l’Impact contre le Toronto FC en finale du Championnat canadien, mardi dernier. L’Impact était aussi privé de Patrice Bernier, Anthony Jackson-Hamel et Maxime Crépeau, rappelés par l’équipe canadienne.

Dzemaili a pris la relève de manière spectaculaire, au grand plaisir des 18 707 spectateurs présents. Il a fait grimper ses totaux en MLS à trois buts et quatre aides en six parties et l’Impact (5-5-6) est passé du 11e au huitième rang dans l’Est en signant une première victoire depuis le 3 juin.

«Je préfère analyser le match en tant qu’équipe, a affirmé l’international suisse, préférant rendre hommage à ses coéquipiers. C’était un match important à gagner et nous ne sommes plus derniers. Nous sommes une équipe qui a beaucoup de qualités. Nous devons jouer tous les matchs comme celui-là.»

Dzemaili a ouvert la marque à la 21e minute. Après une relance rapide du gardien Evan Bush, le no 31 a profité de beaucoup d’espace pour s’avancer avec le ballon et il a marqué à l’aide d’une frappe puissante et précise d’une vingtaine de mètres.

Puis, à la 23e minute, Dzemaili s’est retrouvé dans une situation semblable, mais il a retenu son élan, transformant son tir en lob. Chris Duvall a lu parfaitement le jeu et s’est avancé pour dévier intelligemment le ballon vers le côté éloigné. Il s’agissait pour Duvall d’un deuxième but en carrière en MLS — son premier depuis le 28 juin 2015 quand il portait les couleurs des Red Bulls de New York.

«Avec un joueur comme lui, vous devez suivre le jeu en sachant qu’il va envoyer le ballon à la bonne place, a expliqué Duvall. Il a vu que j’avais de l’espace et il a effectué une passe parfaite.»

L’Impact a également enregistré son troisième blanchissage de la saison — son deuxième contre le United (5-10-3). Le United a inscrit seulement 12 buts en 18 rencontres en 2017.

La défensive montréalaise a neutralisé les chances adverses en bloquant sept des 18 tirs du United.

Bush a finalement effectué un premier arrêt à la 77e minute, captant le tir de Luciano Acosta. Ce dernier a atteint le poteau deux minutes plus tard après une belle montée à travers quatre joueurs de l’Impact. Bush a réussi son deuxième arrêt de la rencontre sur la dernière action du match.

«Défensivement, nous avons bien fait, a mentionné l’entraîneur-chef de l’Impact, Mauro Biello. Nous avons été capables d’arrêter et casser beaucoup de leurs attaques. Nos lignes étaient un peu trop ouvertes, surtout en première demie.

«Nous avons les jambes lourdes. Nous avons beaucoup voyagé au cours du dernier mois et nous avons vécu des émotions avec le Championnat canadien. Il était important de revenir à domicile et d’obtenir les trois points. Le blanchissage va nous aider à prendre confiance.»

L’Impact rendra visite au Dynamo de Houston mercredi, dans ce qui marquera la mi-saison pour la formation montréalaise. La troupe de Biello profitera ensuite de deux semaines de congé, interrompues par un duel amical avec le Fury d’Ottawa, le 12 juillet.

Dzemaili a affirmé avoir particulièrement hâte à la pause, lui qui n’a pas eu de vacances à la fin de sa saison à Bologne avant d’arriver à Montréal tôt en mai.

«Ça fait deux mois que je suis ici, a affirmé le milieu de terrain âgé de 31 ans. Il reste un match avant les vacances et j’en ai besoin. Je suis rendu à 50 ou 55 matchs. C’est beaucoup.

«Je peux en faire encore plus pour cette équipe. Nous devons tous en faire plus. Nous ne devons jamais être satisfaits.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!