The Associated Press

LONDRES — Si on se fie au langage corporel d’Andy Murray, les questions des journalistes provoquent un nombre incalculable de réactions étranges.

Il se gonflera les joues, avant d’expirer bruyamment. Il se frottera le front, avant de se gratter le menton. Et lorsque la réponse vient, il la précède presque toujours d’un «hummmm». Parfois, il opte pour «non», «je ne crois pas» — ou encore les deux en même temps. «Je ne sais pas» est également un refrain populaire.

En vérité, avec tout ce qui se déroule en ce moment, le favori pourrait être pardonné d’être distrait alors qu’il peaufine sa préparation pour la défense de son titre au All England Club à compter de lundi.

D’abord, Murray et sa femme attendent un deuxième enfant — de bonnes nouvelles, certes, même si dimanche, il a assuré à un journaliste qui lui a demandé si la qualité de son tennis pourrait être affectée par son arrivée que «ça n’a pas le moindre impact sur mon jeu».

L’Écossais connaît une saison en dents de scie, et il pourrait même devoir céder son trône mondial à Novak Djokovic, Rafael Nadal ou Stanislas Wawrinka d’ici deux semaines.

Il devra aussi composer avec le fait qu’il affrontera un adversaire inhabituel sur la pelouse du court central au All England Club. Ils ne se sont jamais affrontés, mais Murray connaît bien Alexander Bublik, un Russe qui représente le Kazakhstan. Bublik vient de fêter son 20e anniversaire et ne regarde pas de matchs de tennis parce qu’il trouve ça ennuyant.

Et il y a cette blessure à la hanche gauche, qui a poussé un tabloïde britannique à demander à ses lecteurs — à la demande de la voyante Uri Geller — de frotter cette partie du corps de Murray en Une du journal pour l’aider à guérir.

«Je suis relativement calme ces jours-ci, compte tenu de tout ce que je vis», a dit Murray.

«Évidemment, c’est un tournoi extrêmement important, donc tu t’en fais un peu, a-t-il convenu. Ça devient un peu préoccupant lorsque tu es incapable de t’entraîner pendant quelques jours. Tu veux être prêt, t’entraîner, autant que tu le peux afin d’avoir l’impression d’être au sommet de ta forme, surtout quand tu sais que tu n’as pas joué beaucoup de matchs.»

Il présente une fiche de 21-9 jusqu’ici cette saison, et son seul titre a été acquis après qu’il eut affronté un seul joueur du top-25 mondial.

Néanmoins, voici la prédiction de Roger Federer à propos des chances de Murray de rééditer son exploit de 2013, alors qu’il était devenu le premier Britannique en 77 ans à triompher à Londres: «S’il est à presque 100 pour cent au niveau physique, alors il sera l’un des favoris pour l’emporter. C’est aussi simple que ça.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!