Graham Hughes | La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Chaque fois que l’Impact a semblé retrouver son aplomb cette saison, la formation montréalaise a fait un pas en arrière.

Les hommes de Mauro Biello ont signé deux victoires d’affilée en une seule occasion en 2017, le 30 mai face aux Whitecaps de Vancouver, en championnat canadien, puis le 3 juin face aux Red Bulls de New York, en MLS. Toutefois, après une victoire de 2-0 contre le D.C. United, samedi dernier, certains signes permettent aux plus optimistes de croire que l’Impact a enfin le vent dans les voiles.

«Défensivement, c’était bien de garder le zéro derrière, a mentionné l’arrière latéral Chris Duvall, lundi, lors du retour à l’entraînement. Nous avons concédé beaucoup de buts cette saison. Nous avons échappé des avances en fin de match. Nous avons accordé des buts en début de rencontre.

«D’avoir été en mesure de prendre les devants et de préserver le jeu blanc, ça donne confiance et nous devons bâtir sur ce résultat.»

Laurent Ciman et Kyle Fisher étaient les défenseurs centraux lors de chacun des trois blanchissages de l’Impact cette saison — dont deux contre D.C. United, la pire offensive du circuit.

Si le rôle de Ciman dans les succès de l’Impact ne surprend pas, celui de Fisher en étonne peut-être quelques-uns. L’Américain âgé de 23 ans en est seulement à sa deuxième campagne chez les professionnels, après avoir été sélectionné par l’Impact au 14e rang du SuperDraft de la MLS en 2016.

«En entrevue, il était concentré et il était bien préparé, a raconté Biello au sujet du premier contact avec Fisher avant le repêchage. C’est une qualité importante. Et en un an et demi, il a toujours fait le nécessaire au niveau de la préparation. Il se concentre sur ce qu’il peut contrôler.

«Il regarde des vidéos, il est attentif, il pose des questions. Quand il a obtenu une chance de jouer, il l’a prise.»

Le duo Fisher-Ciman a débuté 10 rencontres depuis la première expérience le 29 avril. Ciman avait prêché la patience au début, mais il reconnaît lui-même que les deux sont rendus très à l’aise sur le terrain.

«C’est un jeune joueur. Je lui parle beaucoup et il écoute beaucoup, a mentionné le Belge de 31 ans. Je lui ai expliqué comment je joue et il m’a dit comment il joue. Nous arrivons à bien nous entendre et nous avons développé des automatismes. J’avais dit au début que plus nous jouerions ensemble, plus nous allions nous connaître, et mieux ça irait. C’est le cas maintenant. Nous n’avons plus besoin de nous parler pour savoir quoi faire.»

Ciman semble avoir accepté le rôle de mentor auprès de Fisher, mais il a même reconnu qu’il pouvait apprendre de son jeune partenaire qui est «meilleur aux duels», selon lui.

Souvent posté aux premières loges aux côtés de Ciman ou Fisher, Duvall croit que la complémentarité des deux joueurs fait la force du duo.

«Fisher est un dur qui n’a pas peur de foncer. ‘Lolo’ est très calme avec le ballon et ne craint rien, a expliqué Duvall, qui a raté seulement deux rencontres cette saison. Il y a un bel équilibre entre les deux. C’est une belle complicité qui s’est développée entre les deux.»

Par ailleurs, Biello a indiqué lundi que le milieu de terrain Ignacio Piatti pourrait effectuer un retour au jeu le 19 juillet quand l’Union de Philadelphie sera de passage au stade Saputo. Piatti souffre d’une «petite lésion» aux adducteurs. Biello a toutefois précisé que Piatti pourrait rater une semaine de plus, selon la vitesse à laquelle la blessure guérira.

Biello a aussi annoncé que le milieu de terrain Andrés Romero (cuisse) et l’arrière latéral gauche Daniel Lovitz (genou) seront disponibles mercredi, quand l’Impact rendra visite au Dynamo de Houston. Le fragile défenseur central Victor Cabrera ne sera pas du voyage.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!