LONDRES — Après un début de match difficile, le Canadien Milos Raonic est parvenu à atteindre la troisième ronde des Internationaux de Wimbledon jeudi.

Sixième tête de série, Raonic a éliminé le Russe Mikhail Youznhy en quatre manches de 3-6, 7-6 (7), 6-4, 7-5, après 2 h 40 d’action.

«Je crois que je m’améliore de match en match. Ceci étant dit, c’est facile de dire ça après deux matchs, a reconnu Raonic. Je crois que j’ai mieux joué aujourd’hui que lors de mon premier match, mais j’ai l’impression que même dans ces deux affrontements j’ai beaucoup progressé.»

Le Canadien de 26 ans a frôlé la catastrophe alors qu’il s’est retrouvé face à deux balles de manche lors du bris d’égalité du deuxième set. Il est parvenu à les sauver en forçant Youzhny à commettre deux erreurs au coup droit.

Ce retour a semblé relancer Raonic, qui a enregistré 17 as lors des deux dernières manches, dont dix lors du quatrième set uniquement. Il a d’ailleurs mis fin au duel grâce à son 27e as du match. En cours de route, il n’a commis que sept doubles fautes et a inscrit 58 coups gagnants, dont 32 au fil des deux derniers sets.

Finaliste face à Andy Murray l’an dernier, Raonic affrontera l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas, 25e tête de série, qui a dû venir de l’arrière pour éliminer Andrey Rublev, un Russe de 19 ans, 7-5, 6-7 (6), 4-6, 6-3, 6-4.

«La chose la plus importante pour moi (aujourd’hui), c’était de ne pas précipiter les choses, a confié Raonic. Je voulais essayer d’avoir mon mot à dire dans chaque échange, ce qui n’est pas toujours le cas, mais c’est ce que je suis parvenu à faire et je crois que c’est la raison pour laquelle je m’améliore de match en match.

«J’ai mieux terminé mon match aujourd’hui que celui d’il y a deux jours. Si ça continue comme ça, alors peut-être que je pourrai augmenter la cadence et dicter le rythme des matchs.»

Le Serbe Novak Djokovic (2e) a lui aussi accédé au troisième tour grâce à une victoire de 6-2, 6-2, 6-1 contre le Tchèque Adam Pavlasek, tandis que le Suisse Roger Federer (3e) a éliminé le Serbe Dusan Lajovic, 7-6 (0), 6-3, 6-2, en 90 minutes.

Mardi, Djokovic et Federer n’avaient passé qu’une quarantaine de minutes chacun sur le court central lorsque leur adversaire respectif, le Slovaque Martin Klizan et l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov, avaient tous deux abdiqué en raison de blessures tôt au deuxième set.

«C’est parfait. C’est exactement ce que je veux, a affirmé Djokovic. Je ne veux pas avoir des matchs de cinq manches.»

Au prochain tour, Djokovic croisera le fer avec le Letton Ernests Gulbis, qui a éliminé l’Argentin Juan Martin del Potro Juan Martin del Potro 6-4, 6-4, 7-6 (3). Dans le cas de Federer, il livrera bataille à l’Allemand Mischa Zverev (27e).

Dans d’autres affrontements de deuxième ronde, l’Autrichien Dominic Thiem (8e), l’Allemand Alexander Zverev (no 10), le Tchèque Tomas Berdych (11e), le Bulgare Grigor Dimitrov (13e), le Français Gaël Monfils (15e) et l’Espagnol David Ferrer ont accédé à la ronde suivante.

Dans le cas de Ferrer, il l’a emporté lorsque le Belge Steve Darcis s’est retiré en raison d’une blessure au dos alors que le score était de 3-0 en première manche. Ferrer n’aura finalement passé que 18 minutes sur le court.

La première surprise de la journée est venue de l’Israélien Dudi Sela, 90e joueur mondial, qui éliminé l’Américain John Isner (23e) 6-7 (5), 7-6 (5), 5-7, 7-6 (5), 6-3, en 3 h 51 minutes. Isner, qui n’a jamais franchi le troisième tour à Wimbledon, s’est incliné malgré une récolte de 45 as.

L’Américain Jack Sock (no 17) a aussi vu son parcours prendre fin à la suite d’un revers de 6-3, 6-4, 3-6, 2-6, 6-2 contre l’Autrichien Sebastian Ofner.

Surprise de taille

Le tableau du simple féminin a par ailleurs été le théâtre d’une surprise de taille lorsque la Tchèque Karolina Pliskova, troisième tête de série, a subi l’élimination aux mains de Magdalena Rybarikova. La Slovaque l’a emporté 3-6, 7-5, 6-2.

Finaliste aux Internationaux des États-Unis en 2016, Pliskova avait abordé le tournoi avec une chance de se hisser au premier rang du classement mondial.

«Mes attentes étaient un peu plus élevées, a affirmé Pliskova. Mais c’est comme ça au tennis. Parfois, vous jouez bien et vous ne gagnez pas. Ce fut mon cas aujourd’hui.»

Rybarikova, qui en est à sa dixième visite au All England Club, n’a jamais franchi la troisième ronde lors de ses 35 autres participations à des tournois du Grand Chelem. Détentrice du 87e rang au classement de la WTA, Rybarikova a atteint le troisième tour à Wimbledon en 2015 et deux fois à Flushing Meadows, en 2008 et en 2009.

L’an dernier, elle avait perdu dès sa première sortie à Wimbledon et a ensuite subi des opérations à un poignet et à un genou qui l’ont tenu au rancart jusqu’en février.

Plus tôt en journée, la Russe Svetlana Kuznetsova, septième tête de série, a eu raison de sa compatriote Ekaterina Makarova 6-0, 7-5 pour atteindre la troisième ronde. La Polonaise Agnieszka Radwanska (9e), l’Espagnole Garbine Muguruza (14e), l’Américaine Coco Vandeweghe (24e), l’Ukrainienne Lesia Tsurenko et la Slovène Polona Hercog l’ont imitée, tandis que l’Américaine Alison Riske surprenait la Française Kristina Mladenovic (12e).

La Russe Daria Kasatkina (29e) et la Tchèque Lucie Safarova (no 32) ont aussi baissé pavillon.

En fin de journée, l’Allemande Angelique Kerber, favorite du simple féminin, a battu la Belge Kirsten Flipkens, 7-5, 7-5, tandis que la Danoise Caroline Wozniacki (5e) a défait la Bulgare Tsvetana Pironkova 6-3, 6-4. La Suissesse Timea Bacsinszky (19e) a eu le meilleur 6-1, 6-0 contre la Slovaque Kristina Kucova.

Par ailleurs, l’Américaine Bethanie Mattek-Sands a été contrainte à l’abandon pour tout le reste du tournoi, incluant le double féminin, après s’être blessée au genou droit lors du premier jeu de la troisième manche de son duel contre la Roumaine Sorana Cirstea.

Alors qu’elle s’avançait vers le filet, Mattek-Sands, qui avait reçu un laissez-passer, a glissé et chuté. Elle a immédiatement agrippé son genou et on pouvait l’entendre crier de douleur et pleurer.

Mattek-Sands et Safarova étaient classées premières têtes de série et la blessure à Mattek-Sands a permis aux Ukrainiennes Lyudmyla Kichenok et Lesia Tsurenko d’accéder au troisième tour.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!