Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le nouveau commissaire de la Ligue canadienne de football a effectué sa première visite officielle au stade Percival-Molson, jeudi, avant le match entre les Alouettes et les Lions de la Colombie-Britannique. Randy Ambrosie compte d’ailleurs être très en vue tout au long de son mandat.

«C’est l’une de mes priorités: je veux passer le plus de temps possible dans les stades de la ligue, rencontrer le plus de gens que je peux et commencer à les écouter, a indiqué Ambrosie à La Presse canadienne. Je veux mettre en place une stratégie à long terme qui reposera sur une connaissance approfondie de tous les marchés.»

Ambrosie est officiellement devenu mercredi le 14e commissaire du circuit canadien, succédant à Jeffrey Orridge, qui a remis sa démission le mois dernier. L’homme de 58 ans de Winnipeg, lui-même ex-joueur de ligne pendant neuf saisons dans la LCF, a connu un vif succès dans le monde de la finance. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis d’obtenir le poste, selon lui.

«Je crois bien. L’une des choses dans tout ce processus qui était très claire depuis le début, c’est que les gouverneurs du circuit souhaitaient trouver quelqu’un avec un profil de chef de la direction qui a connu du succès. Quand je les ai rencontrés, je ne leur ai pas parlé de ce que j’avais réussi, mais de la façon dont je m’étais pris pour réussir. Je pense que c’est la bonne formule pour la LCF.»

Ambrosie se joint tout de même à un circuit qui a plusieurs dossiers à régler, et il compte s’y attaquer avec une approche bien à lui.

«Il y a deux choses qui sont très importantes. La première, c’est d’écouter. Quelqu’un m’a demandé quels seraient mes plus importants dossiers sur mon bureau lundi, quand j’entrerai officiellement en fonctions. J’ai répondu que ce seraient plusieurs calepins de notes vierges. Les meilleures solutions se trouvent en écoutant les gens avec qui vous travaillez. Vous devez être attentif et prendre des notes. C’est ce qui m’a permis de connaître du succès jusqu’ici.

«Ensuite, ce sera d’être le plus grand ‘fan’ des joueurs. Je suis fier des joueurs de la LCF et je veux qu’ils le sachent.»

Croissance et expansion?

Évidemment, difficile de ne pas aborder avec le nouveau commissaire une éventuelle expansion de la ligue qui ne compte que neuf formations. Dans les cercles du football canadien, c’est possiblement le sujet qui revient le plus souvent dans les discussions. Ambrosie a offert un son de cloche différent.

«C’est certain que tout le monde souhaite avoir un ‘business’ en croissance. Plus de partisans dans les stades; plus de partisans qui regardent les matchs à la télévision. C’est ce que veulent toutes les ligues. Nous devons réviser de manière méthodique la façon dont nous menons nos affaires. Pourquoi certaines formations font mieux que d’autres? Que peut-on apprendre de ces organisations? Comment peut-on partager ce sport avec le plus de Canadiens possibles?

«Quant à l’expansion, vous l’avez toujours en tête, a-t-il admis. Nous en parlons depuis longtemps au Canada. Présentement, nous traversons une période très stable dans l’histoire de la ligue. Alors comment pouvons-nous passer de stable à excitante? Vous seriez surpris de savoir combien de gens pensent: ‘Pourquoi ne pas installer un club ici? Ça semble si excitant, je veux en faire partie’. Alors je pense que pour passer d’une période stable — ce qui est fantastique! — à excitante, nous n’aurons pas besoin de frapper à plusieurs portes. Je pense que les gens frapperont à notre porte afin de faire partie de ce sport fabuleux.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!