The Associated Press Lance Stroll.

SPIELBERG, Autriche — Lewis Hamilton devra travailler fort pour espérer répéter sa victoire de l’an dernier et réduire l’écart sur l’actuel meneur au championnat Sebastian Vettel, dimanche, au Grand Prix d’Autriche.

Après une piètre performance en qualifications samedi, le pilote de Mercedes s’est classé troisième derrière Vettel (Ferrari) et son coéquipier Valtteri Bottas.

Il était visiblement découragé à l’idée de prendre le départ de la huitième place sur la grille après avoir écopé d’une pénalité de cinq rangs. Elle lui a été imposée pour un changement de boîte de vitesses non autorisé après un Grand Prix d’Azerbaïdjan marqué de plusieurs incidents il y a deux semaines, où Hamilton et Vettel ont eu maille à partir dans un moment de haute tension.

Le Britannique a perdu des points, en finissant cinquième, tandis que Vettel s’est classé quatrième pour augmenter son avance au championnat à 14 points. Cette pénalité survient à un bien mauvais moment pour lui.

«Évidemment, vous arrivez ici avec un état d’esprit vraiment positif, déterminé à vous battre (après Bakou) et une chose comme ça vous tombe dessus, a déclaré Hamilton. C’est difficile à avaler.»

Ferrari, engagée dans une lutte serrée avec Mercedes pour le championnat des constructeurs, a reçu un coup de pouce inattendu. Vettel est en première ligne et son coéquipier, Kimi Raikkonen, passe de la quatrième à la troisième place sur la grille à la suite de la rétrogradation de Hamilton.

Les équipes doivent utiliser la même boîte de vitesses pendant six courses d’affilée mais Mercedes a procédé au changement avant cette échéance. La modification a été effectuée mardi et après Bakou. Mercedes l’avait déjà changé une fois auparavant.

En conséquence, au lieu de viser en confiance une deuxième victoire consécutive sur le circuit de Spielberg, Hamilton a confié qu’il cherchera à limiter les dégâts. Il y a trois ans en Autriche, il avait terminé avec une brillante deuxième place après avoir pris le départ du neuvième rang. Mais Ferrari est maintenant beaucoup plus rapide.

«À ce moment-là, il y avait une plus grande différence de vitesse entre (Mercedes) et les autres voitures», a justifié Hamilton.

Bottas s’est assuré ses deux positions de tête en carrière depuis qu’il s’est joint à Mercedes cette saison. Il obtient cette pole sur la piste de Spielberg où il a mérité son premier podium il y a trois ans, la troisième place, lorsqu’il était chez Williams.

«Nous devrions assister à une belle bataille demain, a déclaré Bottas, troisième au championnat mais qui concède néanmoins 42 points à Vettel. Je suis certain que Lewis (Hamilton) a encore beaucoup de temps pour revenir et obtenir des points pour l’équipe.»

Hamilton devra connaître une bien meilleure journée toutefois pour y parvenir.

Vers la fin de la troisième et dernière séance d’essais libres samedi matinée, Hamilton a quitté la piste alors que de la fumée s’échappait de sa voiture. L’équipe a déclaré qu’il s’agissait d’un bris de disque de frein et ses mécaniciens ont travaillé d’arrache-pied pour préparer sa voiture à temps pour la séance de qualifications.

Mais Vettel ne compte pas Hamilton pour battu pour autant.

«Nous verrons, c’est une longue course, a déclaré l’Allemand. Nous devons nous concentrer sur notre propre course.»

L’Allemand avait par ailleurs le sentiment qu’il aurait pu pousser sa voiture un peu plus.

«Pas assez rapide, mais j’étais satisfait car la voiture était vraiment bonne, a précisé Vettel après avoir raté sa 48e pole en carrière. C’est une excellente piste, vraiment agréable avec beaucoup de virages à grande vitesse.»

Dans une ultime tentative pour signer un tour final plus rapide, le pilote néerlandais Max Verstappen s’est retrouvé dans dans le gravier. Il s’est qualifié sixième mais occupe le cinquième rang sur le circuit Red Bull Ring, derrière son coéquipier Daniel Ricciardo — victorieux il y a deux semaines au Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Pour sa part, le Canadien Lance Stroll n’a pu faire mieux que le 18e chrono, ne parvenant pas à participer à Q2 — une déception après sa troisième place à Bakou.

Mais son coéquipier chez Williams, Felipe Massan, n’a guère fait mieux avec le 17e rang.

Il y a trois ans, Williams avait entrepris la course sur la première ligne de la grille avec Massa en pole devant Bottas — son ancien coéquipier.

Le Danois Kevin Magnussen, dynamisé par sa septième place en Azerbaïdjan, a été ennuyé par des problèmes de suspension et il était des cinq pilotes qui ont raté Q3 — tout comme les deux McLaren.

Lors de la dernière séance d’essais libres en matinée, Vettel avait signé le meilleur chrono devant Hamilton et Bottas.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!