Yi-Chin Lee Yi-Chin Lee / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — L’Impact de Montréal arrive à la pause de la mi-saison avec exactement la moitié de son calendrier complété.

Ce n’est toutefois que coïncidence, la plupart des autres clubs de la MLS ayant disputé deux ou trois matches de plus.

La formation montréalaise veut utiliser les deux semaines de répit pour soigner des blessures et bien se reposer après une première demie décevante.

Sept des neuf prochains matches de l’Impact se tiendront à Montréal, un passage qui pourrait définir la saison pour le groupe de Mauro Biello.

Cela va commencer les 19 et 22 juillet, quand Philadelphie et Dallas seront les visiteurs au stade Saputo.

«C’est important. Il faut aller chercher des victoires, a dit Biello, lundi. Sans mettre trop de pression sur l’équipe, c’est simplement la réalité. Nous ne sommes pas où nous le voulons au classement. Nous croyons que nous devrions donner des maux de tête aux équipes au sommet, et nous en avons l’opportunité.»

L’Impact (5-6-6) est neuvième dans l’Est, à sept points du Crew de Columbus, qui a la sixième et dernière position pour les séries. Le clan québécois a disputé trois matches de moins.

En ajoutant les blessures subies par Ignacio Piatti et Ambroise Oyongo à un horaire chargé depuis trois semaines (six matches), le club avait bien besoin d’une pause.

Le milieu de terrain Blerim Dzemaili, qui n’a pas eu de saison morte entre quitter Bologne et se joindre à l’Impact, va reprendre l’entraînement samedi, à la suite d’un congé de 10 jours.

Les vétérans du onze partant Laurent Ciman, Matteo Mancosu et Marco Donadel bénéficient de repos additionnel cette semaine.

Le but: afficher un alignement le plus près possible de la pleine forme.

«Si on regarde l’an dernier, nous sommes arrivés en août avec tout le monde en santé, a mentionné Biello. Et je me souviens qu’il y a eu des moments où les réservistes étaient si alertes à l’entraînement que ça motivait les partants à la fin, ça aidait pour conclure en force.

«Nous devons repartir du bon pied, gagner des matches à la maison et nous placer dans la course. C’est comme ça que nous allons grandir comme équipe.»

Piatti, qui mène les siens avec huit buts, s’est blessé à un muscle adducteur lors d’un match à Toronto. Il pourrait avoir besoin d’un peu plus de temps.

«Ce sera serré pour qu’il affronte Philadelphie et Dallas, mais ce n’est pas aussi sérieux qu’on pensait, a dit Biello. Il court déjà en ligne droite sans douleur et si les mouvements latéraux reviennent aussi, il va bien s’en tirer.»

Oyongo ne jouera plus cette saison à cause d’une blessure subie à l’international, avec le Cameroun.

L’Impact a un rendement de 4-2-1 à la maison, incluant des revers de 2-1 contre Vancouver et de 3-2 contre Columbus, en temps ajouté dans le dernier cas. Le club a aussi bousillé une avance de 2-0 face à Seattle, faisant match nul. Tout cela a contribué à la mince récolte de cinq victoires à ce point-ci.

L’Impact va disputer mercredi un match amical à Ottawa contre le Fury, son club partenaire en USL. Certains joueurs peu utilisés pourraient avoir 90 minutes sur le terrain pour garder leurs réflexes bien aiguisés, mais aussi pour montrer ce qu’ils peuvent faire. Quelques vétérans ne seront pas du voyage.

«Le temps de jeu va faire beaucoup de bien à des gars comme Louis Béland-Goyette, Nick DePuy et Michael Salazar, dit Biello. D’ici à la fin de la saison, nous allons avoir besoin de tout le monde.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!