Peter Dejong Peter Dejong / The Associated Press

PAU, France — L’Allemand Marcel Kittel a enlevé la 11e étape du Tour de France au sprint, mercredi, inscrivant ainsi une cinquième victoire d’étape à cette Grande boucle.

À l’approche de deux dures tranches dans les Pyrénées, Chris Froome a terminé dans le peloton pour conserver le maillot jaune du meneur.

Spécialiste du sprint, Kittel a établi un record allemand avec 14 victoires d’étape au Tour de France, en cinq présences à l’événement.

Le tracé consistait en 203,5 km sur le plat d’Eymet à Pau, dans le sud-ouest de la France.

La puissance de Kittel a été inégalée dans le sprint groupé et le coureur de Quick-Step Floors a aisément battu Dylan Groenewegen et Edvald Boasson Hagen, par un demi-vélo.

N’ayant échapppé qu’un sprint depuis le début de la course, il est dans une classe à part depuis que Mark Cavendish et Arnaud Demare n’y figurent plus.

La journée a été marquée par de nombreuses collisions à l’arrière du peloton. Une a impliqué le troisième coureur au classement général, le Français Romain Bardet. L’athlète d’A2GR a heurté un rebord et s’est légèrement blessé au genou, mais il a changé de vélo et n’a pas perdu de temps.

Le double champion Alberto Contador a chuté avec 20 km à franchir. Fabio Aru, deuxième au général, a perdu un coéquipier chez Astana quand Dario Cataldo a dû se retirer, s’étant fracturé le poignet après un choc à mi-chemin du parcours.

Cet incident a aussi impliqué Jakob Fuglsand, cinquième. Le coureur d’Astana s’est blessé au poignet lui aussi, mais il a pu compléter l’épreuve.

Frederick Backaert, Marco Marcato et Maciej Bodnar ont pris le large sans tarder après le départ à Eymet en Dordogne, où châteaux, caves et autres endroits attirent les touristes.

Ils ont vite pris quatre minutes d’avance, mais le vent a contribué à gruger leur coussin. À 30 km de l’arrivée, le peloton n’était plus qu’à 30 secondes. Bodnar a voulu filer seul, mais le peloton l’a englouti à 250 mètres de la fin.

Froome a 18 secondes d’avance sur Aru, avec Bardet à 51 secondes du meneur.

Jeudi, la 12e étape promet d’être des plus coriaces avec six montées classées et une ascension courte mais sévère jusqu’à l’arrivée, à 1580 mètres d’altitude.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!