LONDRES — Au lendemain de la décision des propriétaires du circuit de Silverstone de se prévaloir de la clause leur permettant de rompre leur entente pour l’organisation du Grand Prix d’Angleterre après 2019, le nouveau groupe de propriétaires de la Formule 1 a déclaré mercredi qu’une trentaine de villes avaient manifesté leur intérêt afin d’organiser un Grand Prix.

Liberty Media a passé les six premiers mois à la suite de sa prise de contrôle de la F1 à tenter d’exploiter les opportunités commerciales laissées pour compte vers la fin du règne de Bernie Ecclestone à la tête de la série reine du sport automobile.

«Depuis que je suis en poste, environ 30 pays, villes et principautés m’ont contacté afin de me signaler leur intérêt d’accueillir la Formule 1 dans leur ville, leur pays, a déclaré à l’Associated Press Sean Bratches, le directeur des opérations commerciales de la F1. Nous sommes en position de force. Il existe une panoplie d’options et nous devrons déterminer où nous irons, mais, je le répète une fois de plus, nous devrons nous poser la question suivante: ‘Qu’est-ce qui est le mieux pour nos partisans?’»

Bratches a discuté de l’enjeu alors qu’il se trouvait à proximité de Trafalgar Square à Londres, où les voitures de F1 étaient stationnées mercredi pour un événement promotionnel suivi d’un concert en soirée.

L’Angleterre pourrait cependant perdre sa seule course. Les propriétaires de Silverstone, qui ont présenté la première course de F1 en 1948, ont dit à Liberty mardi que les frais pour organiser un tel événement étaient devenus prohibitifs et que les pertes n’étaient plus absorbables.

En conséquence, ils se sont prévalus d’une clause prévue au contrat pour le rompre, ce qui signifie que la dernière course à se dérouler sur le circuit situé dans la portion centrale de l’Angleterre aura lieu en 2019, à moins qu’une nouvelle entente, moins coûteuse, ne soit négociée. Pour l’instant, Liberty se concentre sur son travail avec les propriétaires de Silverstone afin de profiter du potentiel commercial de la course la plus populaire du calendrier — qui sera présentée dimanche.

«Nous mettrons l’épaule à la roue afin que Silverstone soit l’une des meilleures courses au cours des trois prochaines années, et nous verrons ensuite ce qui se produira, a confié Bratches. Mais il ne fait aucun doute que le Grand Prix d’Angleterre fait partie de l’avenir de la Formule 1.»

Bratches a refusé de dire si cette course aurait lieu à Silverstone, plutôt qu’ailleurs en Angleterre. Une course dans les rues de Londres est régulièrement suggérée, et l’une des priorités de Liberty est d’être plus accessible aux amateurs.

«Nous souhaitons nous rendre dans des villes majeures et organiser plus de courses sur des circuits urbains, a dit Bratches, sans offrir plus de détails. Nous ajouterons des circuits urbains. La plupart (des courses) se dérouleront encore sur des circuits traditionnels. Mais nous voulons nous rapprocher du centre-ville et développer notre base de partisans et notre image de marque pour l’avenir.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!