The Associated Press Gerson Mayen et Rodolfo Zelaya

DENVER — Deux buts rapides en première demie ont propulsé le Salvador vers un gain de 2-0 contre le Curaçao, jeudi soir, lors d’un affrontement du Groupe C de la Gold Cup de la CONCACAF.

Les deux nations s’étaient inclinées lors de leur premier match du tournoi et une victoire était nécessaire pour avoir une chance de passer à la ronde éliminatoire.

Les deux équipes ont obtenu quelques occasions de marquer dès le début de la rencontre, mais c’est le Salvador qui s’est avéré le plus menaçant. Posté à l’extérieur de la surface de réparation, Gerson Mayen a décoché un puissant coup de pied du gauche, mais le gardien du Curaçao Eloy Room a réussi à gober le ballon en plongeant à sa gauche, à la neuvième minute.

Ce ne fut que partie remise pour Mayen, qui a conjugué ses efforts avec ceux de son compatriote Rodolfo Zelaya, à la 21e minute. Les deux hommes se sont échangé le ballon et ont découpé la défensive adverse avant que Mayen mette la touche finale en glissant le ballon au fond du but.

Le Salvador a doublé son avance moins de trois minutes plus tard. Zelaya a accepté une longue passe de Nelson Bonilla et il s’est échappé devant Room. Sa puissante frappe du droit a terminé son élan dans le petit filet pour placer son équipe en avant 2-0.

Le Curaçao s’est vu offrir une occasion en or de réduire l’écart lors des dernières minutes de la première demie, quand le ballon a touché le bras du Salvadorien Darwin Ceren dans la surface de réparation, à la suite d’un coup de pied de coin. Gevaro Nepomuceno s’est installé pour exécuter le penalty, mais son tir bas a manqué de précision et il a été bloqué par le gardien Derby Carrillo.

Le Salvador a tenu le coup pour signer une première victoire. Il conclura sa phase préliminaire contre la Jamaïque, dimanche soir. Le Curaçao croisera pour sa part le fer avec le Mexique, dans la même soirée.

Mexique 0 Jamaïque 0

Le Mexique a raté plusieurs occasions de marquer et il a dû se contenter d’un match nul de 0-0 contre la Jamaïque, dans un duel impliquant les deux premières positions du Groupe C.

Après avoir remporté leur première partie de cette représentation de la Gold Cup, dimanche, les deux équipes tentaient de s’assurer d’une place dans la phase éliminatoire grâce à une victoire.

Le Mexicains, beaucoup plus dangereux que leurs adversaires lors de cette rencontre, ont bombardé le filet adverse en plus de largement dominer la possession du ballon, mais ils n’ont pas trouvé une faille dans la défensive hermétique des «Reggae Boyz».

Dans un intervalle de 20 minutes en première demie, le Mexique a décoché plusieurs tirs de qualité et la meilleure occasion de marquer est survenue à la 39e minute. À la suite d’un coup de pied de coin d’Elias Hernandez, Jesus Molina a effectué une tête précise qui est passée à la gauche du gardien jamaïcain Andre Blake. Le ballon semblait se diriger dans le filet, mais le défenseur Jermain Taylor, tout juste devant la ligne des buts, a sauvé les meubles en repoussant l’objet de la tête, par-dessus la barre transversale.

Les Jamaïcains ont subi la pression mexicaine en deuxième demie, ne contrôlant le ballon que 27 pour cent du temps, mais la ténacité dans leur zone et le manque d’opportunisme de leurs adversaires ont été suffisants pour aller chercher un point important au classement.

Le Mexique a décoché 14 tirs au but contre seulement 3 pour la Jamaïque, mais les deux équipes trônent toujours au sommet du Groupe C avec quatre points, un de plus que le Salvador.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!