Frank Augstein Frank Augstein / The Associated Press

SILVERSTONE, Royaume-Uni — Après avoir survolé les deux premières séances d’essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, les espoirs de Valtteri Bottas d’y aller d’une deuxième victoire consécutive en ont pris un coup lorsqu’on lui a décerné une pénalité de cinq places sur la grille de départ.

Cette sanction lui a été imposée en raison d’un changement de boîte de vitesses imprévu parce qu’elle n’a pas été utilisée pendant six courses consécutives.

Bottas, qui a remporté la course en Autriche le week-end dernier, s’est montré plus rapide que son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, vendredi.

Bottas a inscrit un chrono d’une minute 28,496 secondes en après-midi sur le circuit de Silverstone, soit moins d’un dixième de seconde plus rapide que Hamilton.

«Il reste du travail à faire pour que la voiture soit plus maniable et me permette d’être plus en confiance dans les virages rapides, a expliqué Bottas. Mais dans l’ensemble, je pense que c’était un bon début de week-end.

«Je suis impressionné par la tenue des nouvelles voitures sur cette piste avec ses virages rapides. Elles sont tellement plus rapides qu’avant.»

Hamilton, écarté du podium lors des deux dernières courses, compétitionne devant ses partisans et il doit composer avec les vives réactions provoquées par le fait qu’il a été le seul pilote à ne pas assister à un événement promotionnel dans le centre de Londres, mercredi.

Le nom de Hamilton a été hué lorsqu’il a été mentionné lors de cet événement à Trafalgar Square, mais le triple champion du monde a savouré l’accueil chaleureux qu’il a reçu à Silverstone.

«C’était déjà l’un des meilleurs circuits au monde. Mais avec cette voiture et la vitesse que nous pouvons atteindre dans les virages, c’est tout simplement phénoménal. C’est comme le plus formidable tour de montagnes russes, a déclaré Hamilton.

«Chaque fois que je quittais les puits, j’ai salué les amateurs et je pouvais les voir me répondre. Je veux juste qu’ils sachent que je les vois et que j’apprécie vraiment tout leur amour et leur soutien.»

Hamilton cherche à relancer sa course au titre, ayant glissé à 20 points de l’actuel meneur Sebastian Vettel.

Vettel s’est classé quatrième de la seconde séance, derrière son coéquipier chez Ferrari Kimi Raikkonen, après que l’écran transparent dont il a fait l’essai en matinée a été retiré.

Cet écran en polycarbonate, installé sur la Ferrari pour la première fois, est conçu pour offrir une protection contre la projection de débris tout en offrant une vision dégagée.

Mais il s’est senti «étourdi» par ce dispositif et il n’a pas été trop impressionné.

«La vision n’est pas très bonne et je pense que c’est en raison de la courbure qui crée un peu de distorsion, a expliqué Vettel. Nous avions un plan pour l’essayer, mais je ne l’ai pas trop aimé. Je ne voyais pas bien.»

Les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo avaient fait mieux que les Ferrari en matinée, mais elles ont cédé le pas aux voitures du constructeur italien lors de la deuxième séance.

«Les Mercedes sont très rapides, mais je pense que si nous faisons tout ce qu’il faut, nous pourrons défier Ferrari demain», a soutenu Ricciardo, en attendant la séance de qualifications de samedi.

Le Canadien Lance Stroll s’est offert son meilleur tour en 1:30,695 pour se classer 15e en après-midi, une demi-seconde derrière son coéquipier chez Williams Felipe Massa, 8e en 1:30,006).

«Ce n’est pas mal comme journée même s’il y a deux ou trois choses que je dois améliorer personnellement, a confié le jeune pilote de 18 ans. Je dois faire mieux dans quelques virages plus techniques.»

Constatant que sa Williams se montre plus compétitive qu’en Autriche la semaine dernière, il anticipe la séance de qualifications, samedi.

«Ça s’annonce assez serré dans le groupe du milieu.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!