Ron Schwane Ron Schwane / The Associated Press

CLEVELAND — Matt Miazga a marqué sur une tête à bout portant à la suite d’un coup de pied de coin de Graham Zusi, à la 88e minute, permettant aux États-Unis de mettre la main sur la première place du groupe B en vertu d’une victoire de 3-0 face au Nicaragua, samedi, lors de la Gold Cup de la CONCACAF.

Un gain du Panama contre la Martinique, un peu plus tôt samedi, avait forcé les États-Unis à obtenir une victoire d’au moins 3-0 s’ils voulaient s’emparer de la tête du classement du groupe B.

Joe Corona a marqué un premier but international en quatre ans, à la 37e minute, et Kelyn Rowe a doublé l’avance des siens à la 56e, inscrivant son premier but dans l’uniforme national. Les États-Unis ont toutefois gaspillé quelques occasions en deuxième demi, lorsque Dom Dwyer et Corona ont envoyé de faibles penaltys qui ont facilement été bloqués par Justo Lorente.

Les États-Unis ont profité d’un avantage de deux hommes lorsque Zusi a obtenu un coup franc d’environ 30 verges, car Luis Copete a été expulsé de la rencontre à la 86e minute, en raison d’un deuxième carton jaune, et Luis Galeano recevait des traitements pour une blessure.

Miazga, un défenseur de Chelsea qui disputait son premier match international depuis mai 2016, a réussi une tête au premier poteau pour marquer un premier but en trois rencontres avec l’équipe nationale.

Les États-Unis ont terminé en tête de leur groupe à 13 de leurs 14 dernières occasions à la Gold Cup, terminant derrière le Panama en 2011. Les Américains disputeront leur match de quart de finale mercredi, à Philadelphie, face à la troisième place d’un autre groupe, soit le Honduras, le Salvador ou encore la Jamaïque.

Panama 3 Martinique 0

Le Panama s’était temporairement emparé du premier rang du Groupe B grâce à une convaincante victoire de 3-0 aux dépens de la Martinique, plus tôt samedi.

Possédant maintenant sept points au terme de ses trois matchs de la phase de groupes, le Panama a été relégué au deuxième rang en vertu de la victoire des États-Unis.

La Martinique, qui devait l’emporter pour s’assurer d’une place lors de la ronde éliminatoire, s’est bien battue, mais un but tardif en première demie et deux autres en deuxième demie sont venus diminuer ses chances de passer à la phase suivante.

À la 44e minute, le Panama a pris les devants 1-0 quand Miguel Camargo a effectué un très beau centre dans la surface de réparation ennemie. Michael Murillo s’est élevé devant son couvreur et il a redirigé le ballon à la gauche du gardien Kevin Olimpa, qui n’a pu que constater les dégâts.

La Martinique n’a pas abandonné au retour de la pause, mais Abdiel Arroyo a inscrit un filet qui a fait très mal, à la 60e minute. Arroyo a fait dévier un ballon de la tête et l’objet a rebondi sur le torse du défenseur Jordy Delem avant d’atterrir sur le pied gauche du milieu de terrain panaméen. Pour tourner le fer dans la plaie, le tir d’Arroyo a touché le pied Delem avant de battre à contrepied Olimpa.

Sept minutes plus tard, Gabriel Torres a enfilé l’aiguille pour mettre le match hors de portée et donner les devants 3-0 à sa formation. Torres, qui avait touché le poteau à la 46e minute, a accepté un centre d’Anibal Godoy avant de déculotter le gardien de la Martinique.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!