COL D’IZOARD, France — Le Français Warren Barguil s’est imposé sur les redoutables pentes du Col d’Izoard dans les Alpes, remportant une deuxième étape à la 104e édition du Tour de France, tandis que Chris Froome a fait le nécessaire pour conserver le maillot jaune, jeudi.

Lors de la dernière journée dans les Alpes, Froome a perdu seulement quelques secondes d’avance sur le Français Romain Bardet et tout pointe vers un quatrième triomphe aux Champs-Élysées pour le Britannique.

Bardet s’est approché à 23 secondes de Froome et a relégué le Colombien Rigoberto Uran au troisième rang du classement général. Il serait toutefois étonnant de voir Bardet rattraper Froome d’ici la fin du tour, dimanche. Sa dernière occasion aura lieu samedi lors d’un contre-la-montre, une des spécialités de Froome.

Barguil a lancé son attaque avec encore six kilomètres à faire à la montée de l’Izoard, un col rocheux à une altitude de 2360 mètres.

Il s’est détaché du groupe de Froome et a devancé tour à tour les cyclistes devant lui dans les épingles à cheveux — le dernier étant le Colombien John Darwin Atapuma avec encore 1,5 km de montée à franchir.

Barguil a ensuite complété en solitaire la première ascension de l’Izoard dans l’histoire du Tour de France. Barguil s’était aussi imposé dans les Pyrénées lors de la Fête nationale du 14 juillet.

Derrière Barguil et Atapuma, Bardet s’est détaché de Froome au sprint dans la dernière montée et il a obtenu un bonus de quatre secondes pour sa troisième place.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!