Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

OAKVILLE, Ont. — Martin Flores est le genre de joueur qui aime attaquer un parcours de golf. Il aime prendre des risques et le parcours de Glen Abbey a bien servi sa cause.

Flores a remis une carte de 66 (moins-6) pour s’emparer de la tête lors de la deuxième ronde de l’Omnium canadien RBC, vendredi.

Flores affiche un pointage cumulatif de moins-12 et il possède un coup d’avance devant Gary Woodland et Matt Every, qui occupait le premier rang à égalité avec quatre autres golfeurs au terme de la première journée d’activités.

«Même si tu es en avance ou tu tires de l’arrière, tu dois toujours attaquer. Tu tentes toujours de réussir des oiselets, a fait valoir Flores. En raison de la pluie, le terrain est plus mou, tout comme les verts et les allées, alors tu dois absolument attaquer.»

Les intempéries qui ont retardé le jeu la veille ont ramolli le parcours de Glen Abbey et Flores a utilisé ses forces pour en profiter.

«Le parcours est parfait, a-t-il affirmé. Il est encore un peu mou toutefois, surtout sur les verts si on compare avec les dernières années. Les joueurs auront l’occasion de réussir des oiselets. À moins que le vent vienne se mettre de la partie.»

L’Américain n’a pas été le seul à apprécier les conditions de jeu. Son compatriote Woodland est passé bien près d’égaler un record du parcours en inscrivant un 63 à sa carte.

«Tout fonctionnait pour moi aujourd’hui, a simplement dit Woodland, qui ne savait pas que le record du parcours était de 62, établi par Leonard Thompson en 1981. Je joue bien depuis un bon bout de temps, mais tous les aspects de mon jeu ne cliquaient pas au même moment.»

Every a amorcé la deuxième ronde au sommet du classement en compagnie d’Ollie Schniederjans, Hudson Swafford, Brandon Hagy et Kevin Chappell. Il a poursuivi sur sa lancée vendredi.

«J’ai l’habitude d’éprouver des difficultés sur les tertres, mais je frappe bien la balle depuis quelques semaines», a déclaré Every.

Matt Kuchar, qui a été victime d’étourdissements en première ronde, a joué 68 et il a terminé la deuxième ronde à égalité au 46e échelon, à moins-5.

Le Saskatchewanais Graham DeLaet (68) et l’Ontarien Mackenzie Hughes (69) se retrouvent à égalité avec 12 autres golfeurs en 14e position, à moins-8. Ils seront les deux seuls Canadiens à prendre part aux rondes du week-end. Les 15 autres représentants de l’unifolié à ce tournoi n’ont pas réussi à éviter le couperet, statué à moins-4.

«J’aurais souhaité qu’il y ait 17 Canadiens avec un pointage cumulatif de moins-8 ou mieux, a lancé Hughes. Ç’aurait été plaisant d’avoir plusieurs compatriotes dans la course. Je suis content d’avoir Graham à mes côtés, je ne serai pas le loup solitaire ce week-end.»

Parmi les golfeurs canadiens à avoir été retranchés, Nick Taylor (72), David Hearn (72), Bryn Parry (71), Drew Nesbitt (69) et le joueur amateur québécois Hugo Bernard (70) se retrouvaient à égalité à moins-3.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!