Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Anthony Jackson-Hamel veut devenir l’attaquant sur lequel l’Impact de Montréal se fit à chaque match. D’une certaine manière il est peut-être déjà l’homme de confiance de l’entraîneur Mauro Biello, même s’il ne fait pas partie régulièrement du XI partant.

Jackson-Hamel a encore une fois joué les héros samedi, dénouant l’impasse à la 84e minute de jeu et permettant à l’Impact de récolter trois points importants grâce à une victoire de 2-1 contre Orlando City.

Il s’agissait du sixième but de l’attaquant âgé de 24 ans en MLS cette saison. Et Jackson-Hamel a marqué cinq de ces buts après avoir fait son entrée comme réserviste, contre un seul quand il a été de la formation partante.

Jackson-Hamel a donné la victoire à l’Impact avec un but dans les arrêts de jeu contre Atlanta le 15 avril, a réussi un doublé pour permettre aux siens d’arracher un verdict nul à Philadelphie le 22 avril et a maintenant ajouté un autre but vainqueur à sa fiche contre Orlando.

«Il est un atout en fin de match. Il est capable de profiter du fait que les défenseurs adverses ont les jambes lourdes, a noté Biello après la rencontre. Il trouve les espaces et il lit bien les jeux. Il est confiant et affamé et il est très efficace pour l’équipe.»

Jackson-Hamel a aussi inscrit le but qui a fait la différence en demi-finale du Championnat canadien contre les Whitecaps de Vancouver, le 30 mai, cette fois comme partant.

Et l’ambition de Jackson-Hamel est claire: il veut devenir l’attaquant partant de prédilection de Biello.

«Je veux être partant. Je veux être le premier attaquant de l’équipe. Je ne le cache pas, a-t-il martelé. Je dois continuer à gagner la confiance de l’entraîneur en continuant à marquer quand je rentre dans le match, en faisant les bonnes choses. Ça va venir.»

Biello a mentionné qu’il avait pris le temps de discuter avec Jackson-Hamel cette semaine, après l’avoir informé qu’il ne serait pas du XI partant contre Orlando, contrairement à la semaine précédente face aux Red Bulls de New York.

«Je lui ai dit qu’à mes débuts, l’entraîneur m’utilisait aussi à partir du banc, a raconté Biello, qui a disputé 389 matchs en carrière avec l’Impact. Il me disait que je devais créer des occasions quand je rentrais sur le terrain et que j’avais un rôle important. C’est ce que j’ai voulu faire comprendre (à Jackson-Hamel). Même s’il est réserviste, il a un rôle important et il peut faire la différence. Présentement, il marque la majorité de ses buts comme réserviste et il remplit très bien son rôle.»

Jackson-Hamel disait avoir bien compris le message, mais il est peut-être un peu frustré par la situation. Après tout, l’autre attaquant de l’équipe, Matteo Mancosu, n’a inscrit que trois buts en 17 rencontres cette saison, dont 14 comme partant. Mancosu n’a pas touché la cible depuis le 10 juin, à Kansas City. Au cours de sa disette de huit rencontres en MLS, il a obtenu six départs.

Pendant ce temps, Jackson-Hamel affiche une impressionnante moyenne de 1,15 but par tranche de 90 minutes de jeu en MLS.

«Je pense qu’il a gagné en maturité. Il comprend mieux son rôle, a analysé le capitaine Patrice Bernier au sujet de Jackson-Hamel. Avant, il voulait peut-être trop en faire et voulait trop plaire, à la place de juste se concentrer sur marquer.

«Là, il semble avoir trouvé l’instinct nécessaire pour devenir un bon marqueur. Il sent les occasions se présenter.»

De son côté, Dominic Oduro a mentionné que Jackson-Hamel devrait peut-être apprécier un peu plus sa situation.

«Il doit reconnaître sa valeur, a-t-il dit. Il est un jeune. Il est affamé et il veut obtenir des minutes. Mais s’il peut être productif comme réserviste, il doit reconnaître qu’il devient un atout. Mauro répète souvent que tout le monde doit être prêt à contribuer. C’est ce qu’il fait. Et le fait d’être partant ou non ne doit rien changer.»

Et pour l’instant, Jackson-Hamel connaît très bien son rôle.

«Je sais que je vais obtenir une chance et je dois en profiter. C’est simple comme ça», a-t-il conclu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!