LONDRES — L’Ontarienne Alysha Newman a terminé septième au saut à la perche, dimanche, pour offrir au Canada son meilleur résultat après trois jours aux Championnats du monde d’athlétisme.

L’athlète de 23 ans a réussi un saut de 4,65 mètres et elle croyait avoir une médaille en vue, mais elle a ensuite raté ses trois tentatives d’une hauteur de 4,75 mètres.

Quatre Canadiens ont obtenu un laissez-passer pour une finale, dont Shawn Barber, le champion mondial en titre au saut à la perche.

L’athlète de 23 ans originaire de Toronto fait partie d’un groupe de huit perchistes à avoir réussi un saut de 5,70 mètres.

Brandon McBride a présenté la meilleure performance canadienne de la journée, menant d’un bout à l’autre sa demi-finale au 800 mètres. Âgé de 23 ans, McBride a parcouru la distance en un temps de 1:45,53 pour afficher le troisième chrono le plus rapide de la soirée.

L’Ontarien Matt Hughes, d’Oshawa, s’est quant à lui assuré d’une place en finale au 3000 m steeple. Hughes ne prenait part qu’à une deuxième course dans cette discipline cette saison et il a réalisé un temps de 8:24,79, le 13e plus rapide de la journée.

Au lancer du javelot, Liz Gleadle, de Vancouver, s’est qualifiée pour la finale en envoyant l’objet sur une distance de 62,97 mètres. Il s’agissait du 10e meilleur lancer de la soirée.

Eric Gillis, d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a quant à lui abandonné au 30e kilomètre du marathon masculin.

Geoffrey Kirui a procuré un cinquième titre mondial au Kenya en marathon lorsqu’il a franchi le fil d’arrivée situé sur le légendaire ‘Tower Bridge’ de Londres après avoir remporté son duel à l’arraché contre l’Éthiopien Tamirat Tola.

Kirui a dû venir de l’arrière pour surprendre Tola dans les derniers kilomètres. Après avoir émergé des rues de la capitale britannique, Kirui a suivi la Tamise et s’est dirigé fin seul vers la victoire.

Le Kényan a complété la distance en deux heures, huit minutes et 27 secondes, créant un écart si impressionnant devant Tola qu’il a même pris le temps de saluer les spectateurs massés en bordure du parcours dans la dernière ligne droite avant le fil d’arrivée. Tola a faibli vers la fin, mais il a pu préserver sa deuxième place de justesse, devant le Tanzanien Alphonce Simbu.

Kirui, qui a gagné le marathon de Boston en avril, a procuré un premier titre à son pays au marathon depuis 2011.

Chez les dames, Rose Chelimo a augmenté la cadence vers la fin du marathon pour vaincre la double championne du monde Edna Kiplagat par sept secondes. L’Américaine Amy Cragg a complété le podium.

Chelimo, qui est originaire du Kenya mais qui représente plutôt le Bahreïn, a complété la distance en deux heures, 27 minutes et 11 secondes.

Tori Bowie a remporté l’épreuve du 100 m chez les dames, procurant aux États-Unis une deuxième victoire contre la Jamaïque dans cette discipline.

Bowie a projeté sa poitrine lors de la dernière foulée et elle a tout juste devancé l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou au fil d’arrivée. L’Américaine a complété l’épreuve avec un chrono de 10,85 secondes, un dixième de seconde plus rapide que sa rivale.

La Néerlandaise Dafne Schippers, la championne du monde au 200 m en 2015, s’est emparée de la médaille de bronze avec un temps de 10,96 secondes.

Au stade olympique, Nafi Thiam n’a pas du tout été dérangée à l’heptathlon. Elle a ajouté une médaille d’or à son titre olympique.

La Belge de 22 ans s’était confortablement installée dans le siège de la conductrice avant de prendre part à l’épreuve du 800 m. Elle a terminé au dernier rang de sa course, mais elle détenait déjà assez de points pour l’emporter.

Thiam a conclu l’heptathlon avec 6784 points, 88 de plus que l’Allemande Carolin Schaefer, qui a décroché l’argent. La Néerlandaise Anouk Vetter a raflé la médaille de bronze grâce à ses 6636 points.

Thiam a remporté trois des sept événements: le saut en hauteur, le lancer du poids et le saut en longueur.

Au lancer du poids masculin, le Néo-Zélandais Tomas Walsh s’était déjà assuré de la médaille d’or lorsqu’il a réussi un lancer d’une distance de 22,03 mètres à sa dernière tentative, 37 centimètres de plus que celui du champion en titre Joe Kovacs.

Au 110 m haies messieurs, le Jamaïcain Ronald Levy n’a pu franchir les demi-finales après avoir abattu la première barrière avec sa jambe.

L’Américain Aries Merritt, qui a obtenu l’or aux JO de Londres il y a cinq ans, a dominé sa vague avec un temps de 13,16 secondes, retranchant 0,07 seconde au chrono du champion olympique, le Jamaïcain Omar McLeod.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!