Ryan Kang Ryan Kang / The Associated Press

DENVER — Les dirigeants des Rockies du Colorado sont heureux de revoir Chad Bettis à la suite des traitements auxquels il a dû se soumettre pour soigner un cancer. Et de savoir que le droitier pourrait les aider à se qualifier en vue des séries éliminatoires est un boni.

Bettis a été dépêché au monticule lundi soir au Coors Field, dans son premier match dans les Ligues majeures depuis qu’il a appris qu’il souffrait d’un cancer des testicules. Après une opération et des traitements de chimiothérapie, il s’est mesuré aux frappeurs des Braves d’Atlanta.

«C’est vraiment bien, avec tout ce qu’il a vécu. Il est de retour et prêt à jouer, a déclaré son coéquipier Jon Gray.

«J’ai vraiment hâte de le voir reprendre la compétition.»

Son retour a été un beau succès, Bettis n’accordant que trois simples et trois doubles en sept manches. Il a retiré deux frappeurs au bâton et n’a pas alloué de but sur balles.

Bettis n’a pas été impliqué dans le verdict mais les Rockies ont mis fin à une série de trois revers, l’emportant 3-0.

L’artilleur de 28 ans a découvert une bosse sur l’un de ses testicules l’automne dernier et les médecins ont procédé à son ablation. Il a ensuite passé des tests de dépistage et les médecins ont jugé qu’il était en assez bonne santé pour se rapporter au camp d’entraînement. Mais un autre test de dépistage, effectué le 10 mars, a mené à une biopsie qui a révélé que le cancer s’était répandu aux ganglions lymphatiques.

Bettis a dû se soumettre à neuf semaines de traitements de chimiothérapie, mais il a continué de s’entraîner. Il a été cédé aux ligues mineures pour une sortie de rééducation, le 13 juillet, et a graduellement gravi les échelons afin de réintégrer la rotation des partants, au grand plaisir des joueurs de l’équipe.

«Tout le monde l’aime, a affirmé le joueur de troisième-but Nolan Arenado. Il essaie d’aider. Je le vois toujours dans la salle de vidéo tentant d’aider les jeunes. Il est tout simplement un superbe coéquipier.»

Le retour de Bettis devrait être empreint d’émotion, mais les Rockies souhaitent qu’il donnera du tonus au personnel de lanceurs. L’an dernier, il a mené l’équipe aux chapitres des départs (32), des victoires (14) et des manches lancées (186). Le 5 septembre, il a livré sa meilleure performance, un blanchissage lors duquel il n’a concédé que deux coups sûrs aux Giants de San Francisco.

Avant d’apprendre qu’il était atteint d’un cancer, il était perçu comme le pilier d’une rotation composée de jeunes lanceurs.

Il revient au jeu au moment où les Rockies s’accrochent à la deuxième place dans la lutte au quatrième as dans la Ligue nationale. En juin, les Rockies présentaient une fiche de 21 matchs au-dessus du seuil de ,500, mais l’équipe affiche un dossier de 19-26 depuis ce moment. Son retour permet aux Rockies d’espérer améliorer leur rotation des partants.

«Quand il connaît de bons moments, il s’agit d’un lanceur qui a un impact à chacun de ses matchs, a déclaré le gérant Bud Black. Il veut faire partie de cette équipe et faire une contribution.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!