Paul Chiasson/La Presse Canadienne Valérie Maltais (à droite).

MONTRÉAL — Samuel Girard et Kim Boutin ont confirmé leur place au sein de l’équipe olympique provisoire, samedi, lors des Sélections olympiques canadiennes.

Girard s’est assuré du premier rang au classement général grâce à deux victoires au 1000 mètres et deux victoires au 500 mètres. Comme seulement les deux meilleures courses sur chaque distance sont comptabilisées, il ne peut être rattrapé, peu importe l’issue de la journée de dimanche, qui clôturera les Sélections.

«Je suis très heureux! Je ne peux vraiment pas demander mieux, a affirmé le patineur au terme de cette journée mouvementée.

La Sherbrookoise Kim Boutin a quant à elle longuement célébré sa victoire du 1000 m féminin, première course de la journée et épreuve qui lui a permis de valider sa place dans l’équipe olympique provisoire.

«Je suis vraiment contente! J’ai confirmé ma place en terminant première de chaque distance. C’est vraiment un gros accomplissement pour moi», a dit Boutin.

En remportant ensuite le 1500 m, elle a imité Girard et s’est assurée de terminer première au classement général féminin des Sélections olympiques canadiennes.

«Je n’ai pas eu de difficulté à me remettre de mes émotions après la confirmation de ma qualification. Je pense que j’ai beaucoup appris à gérer mes émotions cette semaine, alors j’étais prête», a indiqué l’athlète de 23 ans.

Le parcours de Kim Boutin vers cette année olympique a été rocailleux. Elle s’était complètement retirée du patin durant l’hiver 2016 afin de prendre du temps pour se recentrer sur ses objectifs. L’automne suivant, elle était de retour en force, terminant deuxième des essais nationaux.

François Hamelin chute violemment

En qualifications du 1500 m, François Hamelin est entré en collision avec Sasha Fathoullin et a chuté violemment. Le patineur de Sainte-Julie a tenté d’empêcher ce dernier de le dépasser et a été projeté tête première dans les matelas. Il a eu recours à l’aide de membres de l’équipe médicale pour se relever.

Il semblait sonné à sa sortie de la glace et n’a pu continuer sa journée de compétition. Même s’il avait été en état, il n’aurait pu poursuivre au 1500 m, car il a reçu une pénalité des officiels pour son geste qualifié d’obstruction.

Plus tôt en après-midi, le patineur de 30 ans avait pris le troisième rang du deuxième 1000 m de la semaine et récolté de précieux points.

Maltais se retire

À la suite d’une chute survenue en demi-finale au deuxième 500 m mercredi dernier, Valérie Maltais a dû se retirer des Sélections.

La décision a été prise en raison de symptômes modérés reliés à une commotion cérébrale.

Afin de pouvoir participer aux Jeux olympiques de 2018, la patineuse de Saguenay fera une demande d’exemption à Patinage de vitesse Canada. Si la demande est accordée à une autre patineuse, Maltais pourrait être choisie comme choix discrétionnaire. La composition de l’équipe sera annoncée le 30 août.

Les trois premières au classement des sélections, qui tiendra compte des deux meilleures courses des deux meilleures distances, pour un total de quatre courses sur neuf, seront nommées au sein de l’équipe en vue des Jeux de Pyeongchang.

La quatrième place sera attribuée à une patineuse ayant fait une demande d’exemption et la cinquième position, à un choix discrétionnaire.

«J’aurais souhaité pouvoir prendre part aux sélections, d’autant plus que j’ai eu de bons résultats au 1000 m et au 1500 m la fin de semaine dernière, alors j’étais confiante pour la suite, a déclaré Maltais. Par contre, à la suite de ma chute et après consultation avec l’équipe médicale, il a été jugé plus prudent de me retirer de la compétition. C’est un constat déchirant à ce stade-ci du processus des qualifications olympiques, mais je dois penser en fonction du moyen et long terme.

«Mon souhait le plus cher est d’être avec les filles aux Jeux de Pyeongchang et je suis très confiante de pouvoir aider l’équipe à y faire bonne figure. Je dois m’en remettre au processus de sélection interne d’exemption et de choix discrétionnaire.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!