Getty Images Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien

Jonathan Drouin, acquis du Lightning par le Canadien en retour de l’espoir en défense Mikhail Sergachev et d’un choix conditionnel de deuxième tour en 2018, a le talent pour évoluer au centre, selon l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien.

«On va lui donner la chance d’évoluer à cette position parce qu’on croît qu’il a le talent nécessaire, a-t-il indiqué lundi avant le traditionnel tournoi de golf de l’équipe. Cela ne veut pas dire qu’il n’évoluera pas à l’aile à certains moments cette saison. Un joueur va jouer n’importe où pour aider l’équipe.»

L’entraîneur, tout comme son directeur général, Marc Bergevin, ont reconnu qu’Alex Galchenyuk allait entamer la campagne à l’aile. L’échec de l’expérience de Galchenyuk n’ajoute pas de pression sur les épaules de Drouin, selon Julien.

«La pression vient davantage de l’extérieur, il n’y en a pas à l’interne», a-t-il dit.

L’entraîneur a aussi l’intention de laisser le jeune Québécois être créatif en attaque, à condition qu’il soit aussi responsable défensivement. «Nous sommes allés le chercher parce qu’il a beaucoup de talent, a-t-il indiqué. Il ne faut pas le menotter. Il faut l’encourager à bien jouer et à s’exprimer.»

Bergevin a affirmé qu’il croyait que sa brigade défensive s’était améliorée cet été, en dépit des départs d’Andrei Markov et d’Alexei Emelin. Une opinion que Julien semble partager. «Nous avons plus de profondeur et j’ai plus de choix.»

Joe Morrow, un choix de première ronde en 2011, fait partie des nouveaux venus en défense. Julien le connaît bien puisque l’arrière de 24 ans a joué à Boston. «C’est un projet qui a beaucoup de potentiel, a dit l’entraîneur. Il est un bon patineur, il bouge bien la rondelle. C’est à lui de nous montrer qu’il peut faire partie de notre groupe de défenseurs.»

Drouin est prêt
D’abord réticent à avouer qu’il savait à quelle position il allait entamer la saison, Jonathan Drouin s’est délié la langue. Il est confiant à l’idée de prendre un poste de centre. «J’ai joué au centre toute ma vie, a-t-il affirmé avant son premier tournoi de golf du CH. J’ai changé une fois dans le junior à cause que je jouais avec [Nathan] McKinnon.»

Le Québécois devrait normalement patiner aux côtés de son capitaine, Max Pacioretty. «Max est un marqueur naturel, a-t-il expliqué. Moi, j’aime faire des jeux, j’aime faire des passes. Ça devrait bien se passer.»

Les deux joueurs se sont entraînés ensemble tout l’été et semblent déjà avoir une belle complicité

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!