OTTAWA — Alors que la plupart de ses coéquipiers s’apprêtaient à disputer le tournoi de golf annuel des Sénateurs, un événement caritatif, le capitaine Erik Karlsson était en sandales, parlant de sa rééducation après une opération au pied.

Les médecins ont réparé des tendons déchirés de son pied gauche et inséré un tendon artificiel lors de la procédure, en juin. Le défenseur étoile ne connaît pas encore la date de son retour au jeu.

«Je n’ai pas recommencé à patiner et je ne sais pas encore quand ça va arriver, a dit Karlsson. Probablement dans deux ou trois semaines, dépendamment de comment ça va se passer. Je ne m’en fais pas trop. Les choses se déroulent à peu près comme prévues.»

Le camp des Sénateurs va débuter jeudi. Les premiers coups de patin auront lieu vendredi.

Karlsson figure qu’une fois les patins rechaussés, il pourrait avoir besoin de deux semaines de plus pour reprendre la forme. L’athlète de 27 ans confie que le tendon artificiel amène une sensation particulière, auquelle il devra s’habituer.

«C’est une drôle de sensation, dit-il. Ça ne sera plus jamais le même ‘feeling’ qu’avant. Ça va être ma nouvelle normalité.»

Quant au gardien Craig Anderson, il a suivi de près la trajectoire de l’ouragan Irma, sa résidence estivale se trouvant non loin de Fort Lauderdale. Soulagé du fait que l’impact n’a pas été aussi sévère que prévu, il pense toutefois à des amis qui doivent composer avec les dommages qui ont été causés.

Le gardien de 36 ans entame la dernière année de son contrat. L’agent d’Anderson devrait rencontrer le directeur général Pierre Dorion plus tard en septembre.

«Je veux jouer aussi longtemps que je pourrai contribuer de façon positive, dit Anderson. Après ce qui est arrivé l’an dernier et ce que j’ai traversé, je sais que j’ai encore beaucoup à donner.»

Dorion ne se préoccupe pas vraiment de l’âge d’Anderson.

«Il est devenu un partant tard dans sa carrière, a dit Dorion. Il a encore plusieurs années devant lui.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!