Jim Mone Jim Mone / The Associated Press

MINNEAPOLIS — Sam Bradford a amorcé sa deuxième saison au Minnesota avec panache, récoltant 346 verges aériennes et lançant trois passes de touché pour mener les Vikings vers un gain de 29-19 contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, lundi soir.

Stefon Diggs a capté sept ballons pour des gains de 93 verges et il a inscrit deux touchés. Adam Thielen a amassé 157 verges en neuf réceptions alors que Bradford a découpé en morceaux la défensive des Saints. Le porteur de ballon recrue Dalvin Cook a parcouru 127 verges au sol en 22 courses.

«Quand j’ai le temps de m’installer et d’évaluer mes options, j’ai toute la confiance du monde en mes coéquipiers et en notre capacité de gagner, a affirmé Bradford. Dans ce stade, nous nous sentons bien. Nous avons vu ce que nous pouvons faire.»

Les Vikings ont gâché le retour de leur ancien porteur de ballon vedette Adrian Peterson, qui n’a pas eu l’occasion de se faire valoir, car les Saints ont tiré de l’arrière pendant plus de la moitié de la rencontre. Peterson a été limité à 18 verges en six courses et il a partagé son temps de jeu avec Mark Ingram et Alvin Kamara.

«Nous n’avons rien fait de différent, a soutenu le secondeur des Vikings Anthony Barr. Tu t’installes et tu joues. Tu fais ton travail.»

Le quart des Saints Drew Brees a également été timide. Il a complété 27 de ses 37 tentatives par la voie des airs pour des gains de 291 verges et une passe de touché, à Coby Fleener. Will Lutz a réussi quatre placements.

«En fin de compte, il faut inscrire plus de touché», a simplement observé Brees.

Brees et Bradford en sont à la dernière année de leur contrat. Brees a bien meilleur curriculum vitae, incluant une bague du Super Bowl, mais Bradford a volé la vedette lors de cette diffusion nationale du lundi soir.

Derrière une protection très étanche de sa ligne offensive, Bradford a réussi 27 de ses 32 passes et il n’a commis aucun revirement.

Avec trois recrues et trois joueurs autonomes ajoutés à leur formation, les Saints ont tenté d’améliorer leur défensive, mais celle-ci a été incapable de contenir Diggs et Thielen.

«J’essaie simplement de bien courir mes tracés et de capter des ballons. Mais Sam, c’est un passeur qui aime prendre des risques», a lancé Diggs.

En retard 6-3, au deuxième quart, les Vikings ont pris les devants 16-6 quand Bradford a rejoint Diggs pour marquer deux touchés dans les cinq dernières minutes de la première demie. Au quatrième quart, Kyle Rudolph a planté le dernier clou dans le cercueil des Saints en réussissant un majeur de 15 verges pour permettre à sa troupe de mener 26-9

Les Vikings rendront visite aux Steelers de Pittsburgh dimanche tandis que les Saints affronteront à domicile les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!