Ron Schwane Ron Schwane / The Associated Press

CLEVELAND — Victorieux dans un 21e match de suite, les Indians ont établi le record pour la plus longue séquence de gains de l’histoire de la Ligue américaine, mercredi.

Suite à un gain de 5-3 face aux Tigers de Detroit, Cleveland a surpassé les 20 victoires d’affilée des A’s d’Oakland, en 2002.

«Je pense que les gars s’amusent, a dit le gérant des Indians, Terry Francona. Et à juste titre. Ils jouent au baseball de la bonne façon, et ça fait une différence. Ils font bien de le savourer. C’est assez exceptionnel.»

La troupe de Francona a égalé la marque du baseball moderne pour les victoires consécutives. Les Cubs de 1935 ont eux aussi aligné 21 triomphes.

Le bureau de statistiques Elias donne crédit aux Giants de New York de 1916 pour 27 matches d’affilée sans revers, mais la séquence inclut un match nul: 12 gains, le match nul et ensuite 14 autres victoires.

Jay Bruce des Indians a cogné un circuit de trois points en première manche, après un double de Francisco Lindor et un but sur balles à Jose Ramirez.

Roberto Perez a fourni un coup de canon en solo pour les Indians, qui vont tenter de prolonger leurs succès jeudi, contre Kansas City.

Mike Clevinger (10-5) a remporté un quatrième départ de suite, espaçant trois points et six coups sûrs, en cinq manches et deux tiers. Il a retiré six frappeurs au bâton.

Trois releveurs ont fait le lien vers Cody Allen, qui a inscrit un 27e sauvetage.

Buck Farmer (4-3) a permis quatre points, quatre coups sûrs et trois buts sur balles en quatre manches.

La séquence historique des Indians a débuté le 24 août, avec un gain de 13-6 contre les Red Sox de Boston. Ils ont depuis balayé les Royals, les Yankees, les Tigers, les White Sox et les Orioles, avant de rejouer le tour aux Tigers.

«Qui aurait pu penser que nous nous rendrions à autant de victoires? a dit Bruce. Je ne peux même pas l’imaginer.»

Leurs lanceurs partants ont montré une fiche de 19-0 et une moyenne de 1,70. L’attaque a surclassé l’adversaire 139-35, grâce notamment à 40 circuits. Le club n’a tiré de l’arrière que durant quatre manches, sur 189.

Les champions en titre de l’Américaine ont abaissé à quatre leur chiffre magique pour un deuxième titre de section d’affilée.

Les Indians ont marqué les premiers dans toutes leurs victoires sauf deux fois, incluant mercredi.

Jeimer Candelario a cogné un double d’un point lors du premier tour au bâton des visiteurs.

Il y a eu un certain suspense avec l’avance des Indians réduite à 4-3, mais Perez y est allé de sa sixième longue balle de la saison, en septième.

En neuvième, Allen a retiré Tyler Collins sur élan, puis Jose Iglesias et Ian Kinsler sur un ballon et une flèche, au champ gauche. Pour les 29 346 personnes au Progressive Field, c’était alors le moment de célébrer.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!