LAS VEGAS — Gennady Golovkin attend un combat de cette ampleur depuis six ans, soit depuis qu’il s’est installé à Los Angeles.

Les amateurs de boxe attendent depuis presque aussi longtemps.

Golovkin et Saul «Canelo» Alvarez se rencontreront samedi dans un duel des poids moyens qui a mis des années à se concrétiser.

Ils s’affrontent alors qu’ils sont à leur zénith. Ils ont le genre de puissance qui fait en sorte qu’on pourrait parler de ce combat pendant plusieurs années.

Trois semaines après que Floyd Mayweather fils et Conor McGregor se soient affrontés dans un combat de foire, la boxe se présentera sous son meilleur jour dans cet affrontement prévu pour 12 rounds qui rapportera des dizaines de millions de dollars et fera de l’un de ces deux pugilistes le maître incontesté des 160 livres.

«C’est un vrai combat, a déclaré Golovkin. Vous pourriez retourner à la maison comme à l’hôpital. Tout le monde est bien au courant.»

Bien sûr que tout le monde le sait. C’est pourquoi Golovkin a bien du mal à trouver des combattants pour l’affronter. Le puissant Kazakh a stoppé presque tous ses adversaires, remportant ses 37 combats, dont 33 par K.-O.

Mais Canelo est également un cogneur puissant. Le rouquin mexicain est un redoutable contre-attaquant, avec un style qui devrait se marier parfaitement à celui de Golovkin.

«Je ne recule jamais, a affirmé Alvarez. Je suis un contre-attaquant et j’aime me battre.»

Cette combinaison de styles fait saliver les amateurs de boxe. Les billets ont rapidement trouvé preneurs et les ventes sur HBO devraient être plus qu’intéressantes. C’est que ce combat risque de rappeler la belle époque de la division, dans les années 1980. Les deux combattants ont d’ailleurs fait osciller le pèse-personne à la limite permise de 160 livres vendredi.

«Tout dépend de qui assenera le coup de poing qui définira ce combat, et je crois que c’est Gennady qui va le donner, a déclaré Abel Sanchez, l’entraîneur du Kazakh. Ils vont se frapper et donner aux amateurs le genre de combat qu’ils souhaitent.»

Ce ne sera pas la première fois que les deux hommes s’affronteront. Canelo a participé à un camp d’entraînement de Golovkin en 2011 et bien des rumeurs ont circulé sur l’issue de ces séances. Cette fois, on parle d’un vrai combat avec les titres de Golovkin à l’enjeu.

«Ce sont ces combats qui définissent votre carrière, a fait remarquer Oscar De La Hoya, le promoteur du Mexicain. Aucun des deux ne va reculer.»

Alvarez est une super vedette établie, peut-être l’athlète le plus populaire du Mexique. Golovkin, médaillé d’argent des Jeux olympiques de 2004, espère rallier les partisans qui ne sont toujours pas impressionnés par sa séquence de 23 K.-O. et 18 défenses de titres.

À eux deux, ils ont récolté 86 victoires contre un seul revers. Cette défaite a été subie par Alvarez (49-1-1, 34 K.-O.), aux mains de Mayweather, en 2013.

Golovkin, qui parle un anglais limité, avait un message clair pour Alvarez sur les réseaux sociaux.

«Si tu nages dans l’océan, les requins le savent: tu es chez eux. C’est la même chose pour moi dans le ring.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!