The Associated Press Sebastian Vettel.

SINGAPOUR — Sebastian Vettel a montré sa grande maîtrise du circuit de Marina Bay en décrochant la position de tête du Grand Prix de Singapour de Formule 1, tandis que son rival au championnat, Lewis Hamilton, a éprouvé des difficultés et s’est contenté du cinquième rang.

Max Verstappen s’est qualifié à la deuxième place devant son coéquipier chez Red Bull, Daniel Ricciardo. Kimi Raikkonen a placé sa Ferrari à la quatrième place sur la grille devant Hamilton et son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas.

Le Canadien Lance Stroll (Williams) a connu une journée de misère, se contentant du 18e rang tout juste derrière son coéquipier Felipe Massa. Il n’a pas caché qu’il s’agissait d’une journée à oublier pour lui et l’équipe et il n’est guère optimiste en vue de la course.

«Je ne suis pas très heureux de ma performance, a reconnu d’emblée le Montréalais, qui a touché le mur lors de son tour rapide. Nous ne sommes pas assez compétitifs sur cette longue piste. Pour la course, je pars de très loin et, comme il est difficile de doubler ici, je n’entrevois pas trop d’opportunités. Nous allons tenter quelque chose du côté de la stratégie et il faudra éviter les erreurs.»

La 49e position de tête de Vettel est survenue sur la piste où il a détient le record avec quatre victoires et six podiums, et il a fait une démonstration de sa supériorité avec un tour record d’une minute 39,491 secondes.

«Il faut d’abord que je me calme un peu. Je suis encore sur l’adrénaline, s’est exclamé Vettel. La voiture était fantastique, et ce circuit est génial quand on arrive à faire ce qu’on veut au volant.»

Il aurait pu se montrer encore plus rapide s’il n’avait pas frôlé le mur à son ultime tentative.

«Ce n’était pas une touchette, c’était un contact, a expliqué Vettel. J’ai été chanceux qu’il ne restait qu’un virage à négocier.»

Il a exprimé sa joie évidente en poussant un long cri du coeur, avant de lancer «Grande Lavoro!» (Excellent travail!) en italien. Il est maintenant en excellente position pour combler son déficit de trois points sur Hamilton et reprendre le premier rang dans une course au titre très disputée.

L’écurie Red Bull avait dominé les trois séances d’essais libres, Verstappen signant le meilleur chrono de la troisième après la domination de Ricciardo la veille.

«Je crois encore que je peux gagner. Aujourd’hui, je vais accepter une petite défaite, a déclaré Ricciardo. Je pensais que la pole était à notre portée, mais nous ne pouvions pas rivaliser avec Vettel à la toute fin de la séance.»

Hamilton s’est pour sa part plaint d’être incapable de monter ses pneus en température et n’a pas semblé dans le coup. Ç’a été encore pire pour Bottas, qui n’avait aucun rythme.

«J’ai vraiment tout donné, j’ai tiré le meilleur de la voiture, a expliqué Hamilton. Nous savions que ça allait être difficile pour nous, ça l’est toujours sur ce circuit. Je ne sais pas où Ferrari a trouvé ce rythme. C’est bizarre, cela change d’une course à l’autre entre eux et nous.»

Nico Hulkenberg (Renault) a obtenu la septième position sur la grille devant les McLaren de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne. Carlos Sainz fils (Toro Rosso) a complété le top-10.

Le circuit, qui comprend 23 virages, réduit considérablement la vitesse des voitures et semble favoriser davantage les Ferrari au détriment des Mercedes.

Mais pas avec un tel écart.

Le directeur technique de Mercedes Toto Wolff a hoché la tête alors qu’il semblait soucieux dans les garages de l’équipe.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!