TORONTO — La Ligue canadienne de football a suspendu pour deux rencontres le receveur de passes des Tiger-Cats de Hamilton Mike Jones, qui a enfreint les règles antidopage du circuit.

Un produit interdit, la déhydrochlorméthyltestostérone — commercialisée sous le nom de Turinabol — a été retrouvée dans les échantillons fournis par Jones lors d’un récent test antidopage.

Jones n’écope que de deux matchs de ssuspension puisqu’il s’agit de la première fois qu’il convient aux règles antidopage.

«Je n’ai jamais entendu parler de ce produit, pas plus que j’en ai consommé intentionnellement, s’est-il défendu par communiqué. En fait, j’ai fait vérifier tous mes suppléments en deux occasions et à chaque fois, on a jugé qu’ils étaient sûrs. Je ne peux pas dire comment de la déhydrochlorméthyltestostérone s’est retrouvée dans mon urine, mais je suis responsable de ce qui se trouve dans mon corps.»

Jones a été informé de ce test échoué après le match du 15 septembre, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

Comme le prévoit la politique conjointe de la Ligue canadienne et de l’Association des joueurs, tout joueur qui viole les règles antidopage est sujet à des contrôles obligatoires, en plus de devoir se soumettre à un examen médical ainsi qu’à une évaluation qui déterminera s’il a besoin de soutien supplémentaire.

Jones, qui dispute sa deuxième campagne dans la LCF, a capté 25 passes pour 267 verges en 11 rencontres avec les Tiger-Cats cette saison.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!