MONTRÉAL — Cinq mois après avoir failli causer une surprise de taille au premier tour des séries éliminatoires, les Mooseheads de Halifax amorceront leur ascension au sommet du classement en affrontant les Sea Dogs de Saint-Jean, jeudi, lors de la première journée d’activités de la LHJMQ.

Classés au 15e rang, les Mooseheads ont fait la vie dure aux Huskies de Rouyn-Noranda, alors champions en titre de la Coupe du Président, mais ils se sont finalement inclinés en six parties, dont cinq par un score serré.

Cette saison, il serait très surprenant de voir les hommes de Jim Midgley peiner pour se tailler une place en séries. Ils devraient plutôt se battre pour le premier rang du classement général de la LHJMQ en raison de leur talent et de leur équilibre tant à l’attaque qu’en défensive ou devant le filet. Ajoutez à ça l’expérience.

Les saisons plus difficiles des Mooseheads après leur conquête de la Coupe Memorial en 2013 ont mené à d’excellentes sélections au repêchage. Ainsi, l’attaquant Benoit-Olivier Groulx, le défenseur Jared McIsaac et le gardien Alexis Gravel, trois potentiels choix de première ronde au prochain repêchage de la LNH, profiteront de cette année d’expérience pour élever leur jeu d’un cran.

Le Tchèque Filip Zadina devrait également faire impression à l’attaque. Sélectionné par la formation de la Nouvelle-Écosse lors du repêchage européen, Zadina a connu un bon tournoi des moins de 18 ans et plusieurs observateurs croient qu’il pourrait percer le top-10 lors du prochain repêchage de la LNH. Il est agile et très créatif, et ses six pieds et près de 200 livres vont lui permettre de s’adapter rapidement au style de jeu canadien.

Il ne faudrait surtout pas oublier l’apport des attaquants Arnaud Durandeau, Otto Somppi et Connor Moynihan ainsi que celui du défenseur Jocktan Chainey. De plus, s’il fallait que la jeune sensation suisse et premier choix au repêchage de la LNH Nico Hischier et l’attaquant de 19 ans Maxime Fortier reviennent à Halifax, les Mooseheads deviendraient probablement les favoris.

Les recrues Xavier Parent et Justin Barron auront aussi l’occasion d’ajouter leur grain de sel à une équipe déjà bien nantie.

Bref, même si rien n’est joué dans la section Maritimes du circuit Courteau, les attentes seront élevées dans le camp des Mooseheads, et ce, malgré le départ d’André Tourigny et le changement d’entraîneur-chef. Pourront-ils répondre aux attentes?

Une section Maritimes relevée

Après une domination de deux ans des Sea Dogs, le Titan d’Acadie-Bathurst et les Screaming Eagles du Cap-Breton ambitionnent eux aussi mettre la main sur le titre de la section Maritimes.

Le Titan a connu une belle progression au cours des trois dernières campagnes. Du dernier rang de la LHJMQ à l’issue de la saison 2014-15, il a grimpé au 14e échelon la saison suivante avant de bondir à la sixième place, l’année dernière. En avril, l’équipe a d’ailleurs remporté une première série depuis 2008, lorsqu’elle a balayé les Remparts de Québec. Néanmoins, le Titan aura besoin que sa défensive et le gardien Reilly Pickard tiennent le coup s’il veut batailler pour le premier rang des Maritimes ou encore du circuit Courteau.

Du côté des Screaming Eagles, c’est plutôt l’inverse qui se produit. Kyle Jessiman et Kevin Mandolese font du bon travail devant le filet et la défensive menée notamment par l’Allemand Leon Gawanke est assez étanche. Les attaquants recrues Brooklyn Kalmikov et Yegor Sokolov devront prêter main-forte aux vétérans Drake Batherson et Phélix Martineau.

Un retour en finale pour l’Armada?

On ne peut pas donner le titre de la section Ouest à l’Armada de Blainville-Boisbriand, mais force est d’admettre que les hommes de Joël Bouchard ont une longueur d’avance sur plusieurs équipes en reconstruction comme les Huskies de Rouyn-Noranda et les Voltigeurs de Drummondville.

Après avoir perdu en finale de la Coupe du Président la saison dernière, l’Armada a gardé plusieurs bons éléments de la meilleure saison de son histoire au chapitre des victoires (43). L’attaque est pivotée par Alexandre Alain, le nouveau capitaine de l’équipe, Alex Barré-Boulet et Joël Teasdale. L’Armada ne se plaindrait assurément pas si Pierre-Luc Dubois, le troisième choix au repêchage de la LNH en 2016, revenait à Boisbriand plutôt que de rester au sein des Blue Jackets de Columbus.

Deux fois au cours des trois dernières années, incluant la saison dernière, l’Armada a accordé le moins de buts dans la LHJMQ et le style très hermétique de Bouchard y est pour quelque chose. Francis Leclerc occupera maintenant le rôle de numéro un après avoir gagné le trophée Jacques-Plante, remis au gardien ayant maintenu la meilleure moyenne de buts alloués de la saison (2,31).

Les Tigres sortiront les griffes

Dans la section Est, les Tigres de Victoriaville possèdent une attaque composée de joueurs très talentueux en Maxime Comtois, Pascal Laberge, Ivan Kosorenkov et Félix Lauzon, pour ne nommer que ceux-là. La défensive est également loin d’être en reste et il sera intéressant de voir si le jeune gardien Tristan Côté-Cazenave pourra prendre plus de pression sur ses épaules, lui qui s’est emparé du rôle de partant en fin de saison. L’équipe de Louis Robitaille est définitivement à prendre au sérieux.

Le Drakkar de Baie-Comeau pourrait aussi se hisser parmi les meilleures équipes de la section Est, tout comme les Remparts de Québec ou l’Océanic de Rimouski. Ce n’est pas encore parfait pour ces trois équipes, mais elles ont les éléments pour terminer parmi le top-8 du circuit Courteau.

Les attaques de ces trois formations devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu et il y a une certaine stabilité entre les poteaux. Mais est-ce que leur défensive fera le boulot? C’est cet aspect du jeu qui pourrait déterminer leur position au classement en mars prochain.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!