Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le camp d’entraînement du Canadien de Montréal n’est pas vieux d’une semaine encore, que déjà certaines tendances se dessinent clairement.

L’une d’elles, c’est que Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Ales Hemsky ont des atomes crochus. Les trois attaquants ont affiché une cohésion étonnante lors de leurs nombreuses présences sur la patinoire face aux Capitals de Washington, mercredi.

Si l’on savait un peu à quoi s’attendre de Drouin et de Pacioretty, Hemsky a laissé une impression plus que favorable. Le vétéran tchèque — un autre «beau risque» du directeur général Marc Bergevin — n’affichera probablement pas la hargne d’Alexander Radulov, mais il possède un doigté offensif indéniable. On l’a bien sur la passe qu’il a effectuée pour permettre au capitaine du Tricolore d’égaler le score 2-2 au milieu de la deuxième période.

«Ça bien été, a affirmé Drouin, en faisant allusion à la cohésion entre lui et ses deux coéquipiers de trio. Plus le match avançait, mieux ça allait. En deuxième et troisième période, on faisait plus de jeux ensemble. Ç’a été un bon premier match pour notre groupe.»

La cohésion s’est également fait sentir entre Charles Hudon, Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen, qui ont terminé la rencontre avec une douzaine de tirs. Hudon a fait vibrer les cordages à la suite d’une belle passe en diagonale du jeune défenseur Victor Mete.

Dans son point de presse, l’entraîneur-chef Claude Julien a eu de bons mots pour Hudon, mais aussi pour Mete, qui semble déterminé à mêler les cartes et à ne pas retourner avec les Knights de London.

«Je l’ai trouvé bon ce soir, surtout qu’il s’agissait de son premier match dans la Ligue nationale, a déclaré Julien au sujet de Mete. Il a beaucoup de caractère, il n’a pas froid aux yeux et rien ne l’intimide. Il a bien patiné, il a bien déplacé la rondelle. C’est positif pour lui, et pour nous», a analysé Julien, qui a également complimenté le travail du défenseur Jakub Jerabek.

Mais pendant que Hudon et Mete inscrivaient de bonnes notes à leurs cahiers de devoirs et de leçons, le jeune Nikita Scherbak n’a pas été en mesure de s’imposer contre les Capitals. Cette situation peut s’expliquer par les nombreuses pénalités mineures, qui ont possiblement eu pour effet de réduire son temps d’utilisation.

«Avec le nombre de punitions qui sont appelées, c’est difficile sur le rythme du match. (Mercredi), il y a des gars que j’aurais aimé voir un peu plus», a d’ailleurs souligné Julien.

Avec encore six rencontres au calendrier préparatoire, des joueurs comme Scherbak, mais également Michael McCarron et Jacob De La Rose devront profiter des opportunités qui leur sont offertes, comme semblent vouloir le faire Hudon et Mete.

Scherbak, McCarron et De La Rose auront cette chance dès jeudi, lors de la visite des Devils du New Jersey. Les attaquants Andreas Martinsen et Daniel Carr, ainsi que Jerabek disputeront un deuxième match en autant de soirs. Idem pour le gardien Carey Price, dont l’adjoint sera Zachary Fucale.

Par ailleurs, le Canadien a fait savoir que le jeune défenseur Noah Juulsen avait subi une fracture à un pied. Son absence est évaluée à six semaines. L’équipe n’avait par contre rien de nouveau à annoncer au sujet de l’attaquant Andrew Shaw (cou) et du défenseur David Schlemko (main).

Enfin, le Canadien a retranché six joueurs, soit les défenseurs William Corrin et Saverio Posa, ainsi que les attaquants Jordan Boucher, Kevin Dufour, Alexandre Goulet et James McEwan, qui se rapporteront au Rocket de Laval. Incluant les blessés, il reste encore 54 joueurs au camp du Tricolore.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!