Quand les Bruins de Boston ont congédié Claude Julien en février, Joel Quenneville est devenu l’entraîneur qui compte le plus d’années d’ancienneté avec la même équipe.

Embauché en octobre 2008, Quenneville entreprend sa 10e saison avec les Blackhawks de Chicago au sein d’une profession où les changements sont monnaie courante. Sept équipes ont recruté un nouvel entraîneur pendant la saison morte, dont le premier entraîneur-chef de l’histoire de la 31e équipe de la LNH, les Golden Knights de Vegas.

Et ce chiffre n’inclut pas les entraîneurs qui ont été nommés à un moment ou à un autre la saison dernière, notamment Julien (Montréal), Mike Yeo (St. Louis), Doug Weight (New York), et Bruce Cassidy (Boston).

Voici un aperçu des plus récentes embauches au poste d’entraîneur et des défis qu’ils devront relever:

Ken Hitchcock — Stars de Dallas

Remplace: Lindy Ruff

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Dallas, Philadelphie, Columbus, St. Louis.

Dernier emploi: entraîneur des Blues.

Hitchcock tentera de faire avec les Stars (une fois encore) ce qu’il a réussi à accomplir à St. Louis: aidez une équipe en difficulté à atteindre de nouveaux sommets. L’entraîneur de 65 ans est connu pour relancer les programmes. Les Blues avaient raté les séries éliminatoires lors de cinq des six saisons avant son arrivée, mais ils n’ont pas manqué le rendez-vous printanier une fois son arrivée derrière le banc et le club est venu à deux victoires d’une présence en finale de la Coupe Stanley en 2016. Les Stars ont besoin de consolider leur défensive, et Hitchcock — qui a dirigé une solide unité défensive à leur première et unique coupe Stanley en 1999 — a démontré qu’il pouvait y parvenir. En cinq saisons complètes avec les Blues, le club s’est classé quatrième pour les buts contre et deuxième pour les tirs contre, tout en alignant la meilleure équipe de la LNH en désavantage numérique.

Rick Tocchet — Coyotes de l’Arizona

Remplace: Dave Tippett

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Tampa.

Dernier emploi: entraîneur-adjoint des Penguins.

Lorsque les Coyotes et Tippett ont convenu de mettre fin à leur association pendant la saison morte, Tocchet, âgé de 53 ans, a obtenu une nouvelle opportunité de diriger son équipe. En bref, Tocchet, l’ex-entraîneur-chef de Lightning et le principal adjoint des doubles champions de la coupe Stanley, a pour tâche de faire progresser une jeune équipe en Arizona toujours aux prises avec le spectre d’une délocalisation et qui a raté les séries éliminatoires ces cinq dernières saisons. Tocchet, qui a déjà joué pour les Coyotes, a aidé à développer un jeu de puissance très efficace avec les Penguins et il était connu comme un confident abordable et une référence pleine de sagesse pour des joueurs comme Phil Kessel.

Phil Housley — Sabres de Buffalo

Remplace: Dan Bylsma

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Aucune.

Dernier emploi: entraîneur-adjoint des Predators.

Comme son homologue de l’Arizona John Chayka, le nouveau directeur général des Sabres Jason Botterill a également décidé de faire confiance à un adjoint d’une équipe de premier plan dans la LNH en embauchant Housley, un défenseur membre du Temple de la renommée qui a commencé sa carrière de joueur à Buffalo. L’Américain de 53 ans a passé les quatre dernières saisons aux côtés de Peter Laviolette, où il a utilisé son expérience du jeu pour façonner l’une des meilleures unités défensives de la ligue. Les Sabres misent sur son savoir-faire dans leur tentative de renouer avec les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2011. La tâche de Housley consiste d’abord à combler les lacunes flagrantes en défensive, à améliorer la vitesse du club et à favoriser l’épanouissement du Finlandais Rasmus Ristolainen, 22 ans, et de Jack Eichel, la pierre angulaire du club.

Bob Boughner — Panthers de la Floride

Remplace: Tom Rowe

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Aucune.

Dernier emploi: entraîneur-adjoint des Sharks.

L’état-major remanié en Floride a emprunté une recette déjà connue, en embauchant un autre entraîneur-chef sans expérience de la LNH. Boughner a disputé 630 matchs dans la LNH et a passé les deux dernières saisons à San Jose et il a également été entraîneur-chef pendant deux séjours avec les Spitfires de Windsor de l’OHL — remportant la coupe Memorial à deux reprises. Les Panthers ont croulé sous les blessures et les luttes internes l’année dernière, ce qui a mené au retour de Dale Tallon dans le rôle de directeur général. Il y a plus que suffisamment de talent au sein de cette équipe pour permettre à Boughner de la relancer et de renouer avec les séries éliminatoires. Peut-il réussir là où d’autres ont échoué? Quatre des cinq précédents entraîneurs des Panthers n’avaient aucune expérience comme entraîneur-chef dans la NHL lorsqu’ils ont été embauchés et aucun n’est resté en poste plus de trois saisons.

Travis Green — Canucks de Vancouver

Remplace: Willie Desjardins

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Aucune.

Dernier emploi: entraîneur-chef des Comets d’Utica.

Les Canucks semblent enfin reconnaître la nécessité de rajeunir l’équipe et Green est à la barre de ce projet. Bien que l’équipe espère marquer plus de buts cette saison, la tâche de Green, âgé de 46 ans, dépend principalement du développement des jeunes joueurs Bo Horvat, Brock Boeser, Olli Juolevi et Elias Pettersson. Green, un ancien joueur de la LNH qui a totalisé plus de 1000 matchs incluant les éliminatoires, a guidé les Winterhawks de Portland à un championnat dans la Ligue de l’Ouest en 2013 et il a ensuite veillé aux jeunes espoirs de l’organisation à Utica dans la Ligue américaine, son club perdant en finale de la Coupe Calder en 2015. Le président de l’équipe, Trevor Linden, a fait allusion au parcours varié de Green en expliquant le choix d’un autre nouveau venu également sans expérience de la LNH.

John Stevens — Kings de Los Angeles

Remplace: Darryl Sutter

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Philadelphie.

Dernier emploi: entraîneur-adjoint avec les Kings.

Les Kings, avec un état-major réorganisé, se tournent vers un visage familier pour redynamiser une formation en perte de vitesse. Stevens est avec le club depuis 2010, supervisant la défense efficace de l’équipe et son jeu en infériorité numérique en tant qu’assistant de Darryl Sutter, congédié en avril. Les Kings ont remporté deux coupes avec Sutter avant d’être évincés des séries éliminatoires lors de deux des trois dernières saisons. La direction des Kings, maintenant dirigée par le nouveau président de l’équipe Luc Robitaille et le directeur général Rob Blake, compte sur Stevens pour conserver les acquis en défensive tout en donnant plus de mordant à une offensive qui a glissé au 24e rang la saison dernière.

Gerard Gallant — Golden Knights de Vegas

Remplace: Personne

Précédente expérience comme entraîneur-chef dans la LNH: Floride.

Dernier emploi: entraîneur-chef Panthers de la Floride.

Gallant a peut-être le défi le plus difficile des nouveaux entraîneurs embauchés: diriger une équipe d’expansion qui est actuellement faible en talent. Les Knights ont accumulé les choix et les espoirs pour l’avenir mais, dans l’immédiat, Gallant doit élaborer une culture et un style à partir de pas grand chose. Ses trois saisons en Floride ont été généralement peu fructueuses, sauf pour la meilleure saison de la concession en 2016. Les entraîneurs des deux dernières équipes d’expansion ont eu des expériences radicalement différentes. Jacques Lemaire a passé près d’une décennie derrière le banc du Wild tandis que Dave King a été congédié après deux saisons à Columbus. Quel parcours va suivre Gallant?

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!