SAN JOSE, Calif. — L’attaquant des Sharks de San Jose Joel Ward a déclaré qu’il ne déposera finalement pas un genou au sol lors de l’hymne national américain.

Ward avait déjà indiqué qu’il songeait à le faire afin de mettre en lumière les inégalités sociales et le traitement des policiers envers les Noirs aux États-Unis. Il a toutefois mentionné jeudi qu’il ne voulait pas qu’on mette l’emphase sur l’hymne national, mais qu’on tente plutôt de resserrer les liens entre les minorités visibles et les policiers.

Il a ajouté qu’il voulait passer plus de temps à discuter de ces enjeux dans le vestiaire, à la cuisine et au sein de la communauté.

Âgé de 36 ans, Ward, qui est un des quelque 30 joueurs noirs de la LNH, est originaire du Canada.

L’ancien quart des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick a commencé à s’agenouiller lors de l’hymne national américain lors des matchs préparatoires, la saison dernière.

Plus de 200 joueurs de la NFL ont déposé un genou au sol ou sont restés assis lors de l’hymne national des États-Unis, dimanche, à la suite des commentaires du président américain Donald Trump. Ce dernier suggérait que les propriétaires de la NFL congédient les joueurs qui protestent durant le «Star-Spangled Banner».

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!