TORONTO — Certains gardiens tenteront cette saison d’atteindre des plateaux importants, d’autres tenteront de rebondir après avoir connu des saisons décevantes, et enfin certains souhaiteront faire bonne impression dans leur nouvel environnement. Voici les cinq gardiens qui seront à surveiller en 2017-18:

1. Matt Murray, Penguins de Pittsburgh, statistiques de la saison 2016-17 : 49 MJ, 32-10-4, MBA. 2,41, taux d’efficacité 92,3.

Murray a déjà deux bagues de la Coupe Stanley et la confiance de son équipe même s’il n’est âgé que de 23 ans et qu’il n’a disputé que 62 matchs de saison régulière en carrière. Le filet des Penguins appartient au joueur originaire de Thunder Bay, en Ontario, maintenant que le meneur dans l’histoire de la concession au chapitre des victoires, Marc-André Fleury, a quitté pour se joindre aux Golden Knights de Las Vegas. Le tandem Murray-Fleury a permis à l’entraîneur-chef des Penguins Mike Sullivan de disposer d’une police d’assurance devant le filet la saison dernière — notamment lorsque Murray a dû s’absenter du début des séries éliminatoires en raison d’une blessure. Murray, en santé, pourrait facilement effectuer plus de 47 départs — son total de l’an dernier —, à condition qu’il évite les blessures.

2. Steve Mason, Jets de Winnipeg, statistiques de la saison 2016-17: 58 MJ, 26-21-8, MBA 2,66, taux d’efficacité de 90,8.

Les Jets ont connu des problèmes de constance devant leur filet depuis qu’ils ont déménagé d’Atlanta et ils croient qu’ils ont trouvé, du moins pour le moment, la solution en Steve Mason. Les Jets ont conclu une entente de deux ans avec le vétéran âgé de 29 ans le 1er juillet, après avoir passé cinq saisons avec les Flyers de Philadelphie. Lui, au moins, devrait faciliter la tâche du gardien de 24 ans Connor Hellebuyck. Mason a effectué 445 départs en carrière en 10 ans avec les Blue Jackets de Columbus et les Flyers, tandis que Hellebuyck en a réalisé 79 au cours des deux dernières campagnes.

3. Ben Bishop, Stars de Dallas, statistiques de la saison 2016-17: 39 MJ, 18-15-5, MBA 2,54, taux d’efficacité 91,0.

Après des années d’incertitude devant leur filet, les Stars espèrent qu’ils ont finalement corrigé le problème en faisant l’acquisition de Bishop des Kings de Los Angeles avant de lui offrir un contrat de six ans et 29,5 millions $US. Le vétéran âgé de 30 ans vient de connaître sa pire saison, d’un point de vue statistique, en carrière, bien qu’il ait été ralenti par de nombreuses blessures lors de ses séjours avec le Lightning de Tampa Bay et les Kings. Le joueur originaire de Denver a été acquis par les Kings à la veille de la date limite des transactions l’an dernier afin de composer un tandem avec Jonathan Quick en prévision des séries éliminatoires, mais il n’a gagné que deux de ses sept départs et les Kings ont raté la danse printanière.

4. Mike Smith, Flames de Calgary, statistiques de la saison 2016-17: 55 MJ, 19-26-9, MBA 2,92, taux d’efficacité 91,4.

Les Flames étant à la recherche d’un gardien partant, et les Coyotes de l’Arizona songeant à rebâtir, Smith est devenu une option attrayante pour la formation albertaine, qui l’a acquis par voie de transaction. Les meilleurs jours du vétéran âgé de 35 ans sont de toute évidence derrière lui, mais les Flames croient qu’il pourra tenir son bout derrière une défensive étanche et les mener au-delà du premier tour éliminatoire, comme ce fut le cas l’an dernier. Les Flames ont obtenu le premier laissez-passer octroyé aux équipes repêchées dans l’Ouest l’an dernier, mais ils se sont retrouvés dans le pétrin tôt pendant la saison régulière en raison des problèmes de constance du gardien Brian Elliott, qui a quitté à titre de joueur autonome. Smith a présenté ses meilleures statistiques en carrière en 2011-12, mais depuis ce temps son rendement est en deçà des attentes.

5. Roberto Luongo, Panthers de la Floride, statistiques de la saison 2016-17: 40 MJ, 17-15-6, MBA 2,68, taux d’efficacité 91,5.

Luongo a connu une saison difficile en 2016-17 principalement à cause des blessures, mais cette saison il pourrait atteindre certains plateaux s’il demeure en santé. Le Montréalais âgé de 38 ans est à 34 rencontres d’atteindre le plateau des 1000 en carrière et ne serait que le troisième gardien de l’histoire à accomplir cet exploit. Il est également à six matchs de surpasser Terry Sawchuk (971) au troisième rang de l’histoire pour les matchs joués, et n’a besoin que de deux victoires pour devancer Curtis Joseph (454) au quatrième rang de l’histoire de la LNH.

Note aux lecteurs: Bien lire que Matt Murray n’est pas de Sault Ste. Marie, mais plutôt Thunder Bay

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!