BALTIMORE — L’attaque des Steelers de Pittsburgh s’est finalement mise en marche, tandis que celle des Ravens de Baltimore est restée au neutre.

Le’Veon Bell a marqué deux touchés et récolté 144 verges de gains au sol et les Steelers ont disposé des Ravens 26-9 dans un match dont l’enjeu était le premier rang de la section Nord de l’Association américaine.

Les Steelers (3-1), qui ont été limités à un touché au cours des 30 dernières minutes de jeu, ont néanmoins généré suffisamment d’attaque avant la mi-temps pour signer leur première victoire à Baltimore depuis 2012.

«C’était loin d’être parfait, mais nous avons quand même offert un bel effort, a dit l’entraîneuf-chef des Steelers, Mike Tomlin. Nous allons dans la bonne direction: imposer le jeu au sol, protéger le ballon.»

Avant la rencontre, le quart des Steelers Ben Roethlisberger avait été questionné sur les problèmes offensifs des Steelers, qui n’avaient inscrit que six touchés en 12 quarts de jeu.

«Le quart doit être meilleur», avait-il répondu.

Roethlisberger a complété 18 de ses 30 tentatives de passe pour 216 verges de gains, un touché et une interception.

«Personnellement, je ne crois pas avoir réussi tous les jeux, a souligné Roethlisberger. Mon objectif cette semaine était de prendre ce que la défensive allait me laisser, de ne pas commettre de revirements et d’accepter que nous devons parfois dégager le ballon. J’ai quand même bien fait à plusieurs niveaux.»

Bell est venu en renfort et a effectué 35 courses, permettant aux Steelers de totaliser 381 verges de gains offensifs.

«Il est le meilleur et ses statistiques ne le démontraient pas, a affirmé le centre des Steelers Maurkice Pouncey. Il a beaucoup de pression sur les épaules, mais il a livré la marchandise.»

Les Ravens (2-2), entre-temps, avaient l’air de l’équipe qui occupe le 32e et dernier échelon de la NFL en attaque. Ils tiraient de l’arrière 19-0 à la mi-temps, et n’ont récolté que 154 verges de gains offensifs au cours des trois premiers quarts. Les Ravens n’ont également marqué qu’un seul touché dans un deuxième match consécutif.

Joe Flacco a complété 31 de ses 49 passes pour 235 verges, en plus d’être victime de quatre sacs du quart et de commettre deux interceptions.

«Ça commence avec moi, a déclaré Flacco. Je n’ai pas été suffisamment bon pour que nous venions de l’arrière.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!