TOKYO — Après avoir réussi avec panache son retour au jeu en disposant de Viktor Troicki 6-3, 6-4 à l’omnium de Tokyo, Milos Raonic a suggéré une révision des pratiques du circuit ATP.

Il s’agissait du premier match de Raonic à la suite d’une absence de sept semaines après une opération au poignet gauche. Le puissant serveur canadien a dû renoncer à cinq tournois cette année et a abandonné lors de deux autres.

«Ç’a été très frustrant, a avoué Raonic, qui a débuté l’année au troisième rang mondial mais qui a désormais glissé à la 12e position. J’ai eu plus d’une douzaine de blessures différentes et de raisons qui m’ont empêché de disputer des tournois. Ce n’était pas plaisant parce que je n’ai pas pu me concentrer sur le tennis, je me suis concentré sur ‘Puis-je ou non jouer aujourd’hui? plutôt que «Qu’ai-je besoin de faire pour améliorer mon tennis?’»

Raonic est conscient que son style de tennis est taxant pour le corps, et les déplacements et la longueur de la saison sont aussi exigeants.

«Je crois que parmi ceux qui ont terminé dans le top-5 l’année dernière, je suis le seul gars qui tente toujours de jouer cette année, et aucun des cinq meilleurs n’a disputé les Internationaux des États-Unis, a déclaré Raonic. Peut-être que c’est un indice qu’une forme de réforme est nécessaire pour le bien-être de la carrière des joueurs, et d’assurer un certain calibre de jeu pour les spectateurs.

«Le calendrier, la durée de l’année et la répartition — géographique et tout au long de l’année — des tournois, en particulier des principaux tournois pour les meilleurs joueurs, méritent qu’on réévalue le tout. C’est difficile d’atteindre son sommet quatre fois dans l’année pour les tournois du Grand Chelm, encore moins pour les autres.»

La saison étalée sur 11 mois a longtemps été un problème pour les joueurs et les circuits masculin et féminin ont pris certaines mesures pour y remédier.

Même les plus grandes vedettes du circuit masculin, Roger Federer et Rafael Nadal, ont pris des pauses en raison de blessures avant de revenir à la compétition et de gagner deux titres majeurs chacun cette saison.

Raonic pense qu’une saison plus courte contribuerait systématiquement à rehausser la compétition.

«Offrez aux joueurs des tournois obligatoires, donnez leur l’occasion de les disputer sur une période de sept mois afin qu’ils puissent se concentrer sur eux et leur santé, mais aussi à s’améliorer, parce que vous avez besoin de ce temps, a révélé Raonic. Nous sommes le seul sport, mis à part le golf peut-être, qui joue comme nous le faisons sans temps de repos.»

Raonic affrontera maintenant Yuichi Sugita, qui a gagné le premier set 6-4 contre Benoit Paire avant que le Français abandonne en raison de la fatigue.

Le favori de la foule Taro Daniel s’est incliné face au Taïwanais Yen-hsun Lu 6-1, 6-3 et il a apporté son soutien aux commentaires de Raonic.

«Le calendrier du circuit est ridicule, a déclaré Daniel.

«Regardez combien de joueurs sont blessées en ce moment. La moitié du top-10 est à l’écart du jeu, 80 pour cent des joueurs soignent des douleurs. Il doit y avoir un peu plus de temps entre les tournois. Il y a des joueurs qui font des choses folles comme de disputer un tournoi aux États-Unis une semaine, en Chine la semaine suivante et, après Roland Garros, ils jouent pendant 15 semaines de suite.

«C’est une formidable opportunité pour nous de jouer à différents endroits à travers le monde, et c’est vraiment excitant, mais c’est un peu trop difficile. C’est facile pour nous de dire que c’est trop, mais comment allons-nous changer les choses? Je ne sais pas quelle est la solution, mais je sens que ça doit changer.»

Le prochain adversaire de Lu sera Richard Gasquet, qui a vaincu Sam Querrey 6-4, 7-6 (2).

Le Français a raté les cinq premiers tournois Masters cette année, à la suite d’une appendicectomie et ensuite d’ennuis au dos. Ces maux de dos l’ont également obligé à renoncer à deux autres tournois.

«Maintenant, je me sens en forme, a précisé Gasquet. J’ai eu une appendicite et tout a basculé physiquement par la suite. Mes problèmes de dos sont survenus après cette opération, mon rétablissement ne s’est pas bien déroulé et j’ai recommencé à m’entraîner un peu trop rapidement, après cinq semaines. Je n’étais pas prêt. Je ne pensais pas qu’il serait si difficile de me rétablir. Bien entendu, je n’ai plus 20 ans, j’en ai 31.»

Gasquet a souligné que les joueurs, à l’exception du top-4, ont besoin de disputer de nombreux tournois parce qu’ils perdent plus souvent.

«Nous allons en Australie, puis nous poursuivons sur les courts en terre battue, et c’est au tour des surfaces dures. Nous changeons de surface avec en plus du décalage horaire. Le tennis est très exigeant. Quand j’ai fait mes débuts au circuit il y a 15 ans, le joueur classé 100e au monde n’était pas si difficile à battre. Maintenant ils sont très bons, donc c’est une grande différence.

«Le tennis est un sport difficile. Bien sûr, il y a un lien entre la longueur de la saison et les blessures, mais c’est un peu difficile de dire si nous devrions jouer plus ou moins.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!