Bill Sikes Bill Sikes / The Associated Press

BOSTON — Si les Red Sox de Boston sont nerveux d’être balayés dès séries pour une deuxième année consécutive, ils ne l’ont pas montré samedi.

Un an après avoir perdu le dernier match en carrière de David Ortiz et après avoir été balayés par les Indians de Cleveland en série de sections de l’Américaine, les Red Sox retournent au Fenway Park avec le désir d’éviter une autre sortie expéditive.

Les Astros de Houston ont malmené les Red Sox lors des deux premiers affrontements au Minute Maid Park, dominant les deux meilleurs lanceurs des Bostonnais cette saison, Chris Sale et Drew Pomeranz.

En l’emportant dimanche, les Astros atteindraient la série de championnat de l’Américaine pour une première fois depuis 2005. Brad Peacock obtiendra le départ.

De retour à domicile, les Red Sox tenteront de vivre pour une autre journée en fondant ses espoirs sur le droitier Doug Fister, qui a été réclamé au ballottage en juin et qui s’est taillé un poste dans la rotation de partants.

Fister n’est pas étranger aux séries éliminatoires, lui qui montre une fiche en carrière de 4-1 et une moyenne de points mérités de 1,78 en huit départs. Ses équipes revendiquent un dossier de 7-1 lors de ces parties et elles ont gagné les trois dernières, dont deux alors qu’elles faisaient face à l’élimination.

«Ce n’est pas le moment de changer notre plan de match ou notre exécution. Il faut sauter sur le terrain, garder notre style et faire de notre mieux», a dit Fister.

Pendant ce temps, les Astros n’ont pas levé le pied depuis la fin de la saison, eux qui ont remporté le titre de la section Ouest de l’Américaine à la mi-septembre.

Le gérant des Astros, A.J. Hinch, a déclaré qu’il a vu exactement ce qu’il espérait voir de son noyau de jeunes joueurs. Les quatre premiers frappeurs de sa formation, George Springer, Alex Bregman, Jose Altuve et Carlos Correa, ont réussi 12 coups sûrs en 32 présences au marbre et ils ont claqué six circuits et produit 10 points après deux matchs. Altuve a d’ailleurs étiré les bras trois fois lors du premier duel.

«La force de cette équipe ne réside pas seulement dans les joueurs importants, mais dans la profondeur de notre formation», a insisté Hinch.

Ce groupe de frappeurs s’est amusé contre les lanceurs des Red Sox, mais Fister affirme que son expérience lors des séries lui a permis de ne pas trop s’en faire. Il a même dit vendredi que l’importance du match de dimanche l’aide à se concentrer.

«Il n’y a rien à perdre quand tout est à perdre», a-t-il philosophé.

Le gérant des Red Sox, John Farrell, a dit que tout est sur la table pour le troisième match, incluant la possibilité d’utiliser Chris Sale en relève. Il a aussi ajouté que David Price était disponible si le besoin y était.

Farrell a conclu en mentionnant qu’il allait s’inquiéter du partant du quatrième affrontement lorsque ce sera confirmé qu’il y en aura un.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!