Toru Takahashi Toru Takahashi / The Associated Press

SUZUKA, Japon — Lewis Hamilton de Mercedes a remporté le Grand Prix du Japon de Formule Un, dimanche, consolidant ainsi son avance au championnat des pilotes.

Il a franchi l’arrivée 1,2 seconde devant la Red Bull de Max Verstappen.

Le Britannique inscrivait ainsi sa huitième victoire de la saison. Hamilton s’approche d’un troisième championnat en quatre ans. Il a également été couronné en 2008, 2014 et 2015.

Hamilton a une priorité de 59 points en tête du classement des conducteurs devant Sebastian Vettel, contraint de se retirer au troisième tour, sa Ferrari perdant de la puissance. Il reste quatre courses au calendrier.

«La piste était fantastique et l’équipe a fait du travail sensationnel, a dit Hamilton. Max a rendu les choses corsées, il a livré une excellente course.»

Partant de la pole aux côtés de Vettel, Hamilton a maintenu ses acquis dans le premier virage. Une fois Vettel écarté, la lutte se faisait entre lui et Verstappen.

Hamilton a pris quatre secondes d’avance après 15 tours, puis il a fait son seul arrêt aux puits au 23e tour.

Verstappen a visité les mécanos au 22e tour, s’illustrant ensuite pour réduire l’écart à 1,7 seconde à la mi-course.

Il n’était plus qu’à une seconde au moment d’amorcer le dernier tour, mais du trafic a permis au Britannique de filer vers la victoire.

«Il s’est beaucoup approché, a concédé Hamilton. C’était très serré à la fin.»

L’autre Red Bull, celle de Daniel Ricciardo, a pris le troisième rang, tandis que Valtteri Bottas de Mercedes a fini quatrième.

Le Québécois Lance Stroll a dû abandonner à six tours de la fin, sa Williams ayant des ennuis mécaniques, du côté avant droit. Il occupait alors le 14e rang.

Au premier tour, le Canadien avait gagné quatre positions pour se placer 11e.

«J’ai connu un très bon départ mais j’ai fait une erreur au 11e virage, a dit Stroll. J’ai heurté la voiture de Kevin Magnussen, et je pense que c’est là que notre bolide a été endommagé. J’ai ensuite eu une longue séquence sur les pneus mous, j’ai gagné du terrain, mais nous étions alors de la course pour les points.

«Et là j’ai eu une crevaison, ce qui est toujours très inattendu et très malheureux. Nous devons maintenant tourner la page, tout simplement. Je n’ai pas été bien chanceux ce week-end, mais j’ai hâte à Austin.»

La cinquième place a été l’affaire de Kimi Raikkonen, de Ferrari, suivi des Force India d’Esteban Ocon et Sergio Perez.

Magnussen (Haas), Romain Grosjean (Haas) et Felipe Massa (Williams) ont complété le top 10.

Vettel n’a plus que de minces chances de rattraper Hamilton au championnat des pilotes. Il avait également eu des ennuis mécaniques en Malaisie, y partant de l’arrière du peloton avant de terminer quatrième.

«C’est assurément regrettable ces deux dernières courses pour la fiabilité, a dit Vettel. Mais parfois c’est comme ça. C’est certain que ça fait mal. Nous sommes tous déçus.»

Au championnat des constructeurs, Mercedes a porté son avance à 145 points devant Ferrari. La prochaine course sera celle disputée en sol américain, le 22 octobre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!