Jose Juarez Jose Juarez / The Associated Press

DÉTROIT — Cam Newton a démontré qu’il avait pu rester concentré sur le football, lui qui a lancé trois passes de touché, dimanche, pour aider les Panthers de la Caroline à battre les Lions de Detroit 27-24.

Accusant un retard de 10-3 tôt au deuxième quart, les Panthers (4-1) ont inscrit les 24 points suivants. Les Lions sont passés tout près de réussir la remontée, mais ils n’ont pas été en mesure de freiner Newton en fin de rencontre pour reprendre la possession du ballon.

Newton a été critiqué au cours de la semaine en raison de commentaires sexistes à l’endroit d’une journaliste. Il a présenté ses excuses après avoir perdu un contrat de commandite et avoir été critiqué par la NFL.

Dimanche, Newton a complété 26 de ses 33 passes pour 335 verges de gains, un sommet pour lui cette saison.

Il a peut-être réussi son jeu le plus important avec deux minutes à faire sur un troisième essai et neuf verges à franchir à partir de la ligne de 24 des Panthers, quand il a lancé une passe de 17 verges à Kelvin Benjamin. Puisque les Lions n’avaient plus de temps d’arrêt, les Panthers ont pu ensuite écouler le reste du temps au cadran.

Newton a lancé une passe de touché de six verges à la recrue Christian McCaffrey pour créer l’égalité 10-10 tôt au deuxième quart, puis une autre passe payante de 10 verges à Devin Funchess avec 48 secondes à faire en première demie pour permettre aux siens de prendre les devants 17-10. Newton a ajouté une passe de touché de 31 verges à Benjamin tôt au troisième quart.

«Il a fait un très bon travail malgré des circonstances malheureuses», a mentionné l’entraîneur-chef des Panthers, Ron Rivera, au sujet de Newton.

Les Lions (3-2) ont connu des ennuis à l’attaque pendant de longs moments. Matthew Stafford a finalement rejoint Darren Fells pour des majeurs de quatre et 20 verges en fin de quatrième quart. Stafford a été malmené par les Panthers et a parfois quitté le terrain en boitant.

L’ailier rapproché Eric Ebron a connu un match particulièrement difficile, lui qui a échappé une passe dans la zone des buts et qui en a vu une autre lui passer entre les mains.

«Personne n’a été parfait sur le terrain et il a réussi un ou deux attrapés par la suite, a rappelé l’entraîneur des Lions Jim Caldwell. Je ne pense pas que ça va l’affecter.»

Protéger Stafford est un problème récurrent chez les Lions. Il a encaissé six sacs lors des deux derniers matchs.

«Qu’il soit frappé une seule fois, c’est déjà trop. Il y a donc un vrai problème, a reconnu Caldwell. Matthew va toujours se battre, c’est la même chose pour ses coéquipiers. Mais nous devons le protéger mieux que ça. C’est un travail d’équipe, pas seulement celui de la ligne offensive.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!