Ross D. Franklin Ross D. Franklin / The Associated Press

LOS ANGELES — La séquence de 1-16 des Dodgers de Los Angeles tard en août et en début septembre a paru très étrange. Après avoir dominé la Ligue nationale pendant tout l’été, l’équipe a soudainement arrêté d’inscrire un point de plus, de réussir les jeux importants qui permettent aux grandes équipes d’avoir du succès.

Le passage à vide des Dodgers semblent toutefois être bel et bien terminé, eux qui ont complété le balayage des Diamondbacks de l’Arizona, lundi, pour atteindre la série de championnat de la Ligue nationale.

Après quatre jours de repos, les Dodgers seront de retour au travail ce week-end, quand ils accueilleront soit les Cubs de Chicago, soit les Nationals de Washington pour commencer la cinquième série de championnat de l’équipe en 10 ans.

Les Dodgers ont obtenu ce répit en écrasant les Diamondbacks, une des rares équipes qui avait donné du fil à retordre aux Dodgers pendant la saison régulière. Les Dodgers ont complété le balayage de la série de sections au meilleur de cinq matchs en signant une victoire de 3-1, lundi soir. Cody Bellinger s’est occupé de l’offensive en appui à Yu Darvish. La relève a ensuite fermé la porte.

«Si vous analysez les trois matchs de la série, ce sont trois victoires d’équipe, a affirmé le gérant Dave Roberts, dont le club a dominé les Diamondbacks 20-11 au chapitre des points marqués. Nous avions un plan en tête et il a été appliqué dès le premier tir.»

Lors des quatre fois où les Dodgers ont joué pour une place en Série mondiale jusqu’ici au cours des 10 dernières années, ils ont été incapables de l’emporter. Autant les Cubs que les Nationals représentent des défis importants, mais les Dodgers ont gagné un cinquième titre de la section Ouest de la Nationale de suite en compilant le meilleur dossier des Ligues majeures avec 104 victoires.

«Tout le monde doit faire sa part, a affirmé le stoppeur Kenley Jansen. Nous avons vu l’an dernier à quel point la différence entre la victoire et la défaite est minime.

«Depuis janvier, quand Justin (Turner) et moi avons signé de nouveaux contrats, nous répétons que nous voulons gagner le championnat. Nous avons tous ça en tête. Nous savons à quel point c’est difficile. Nous ne tenons rien pour acquis et nous allons continuer à travailler.»

Les Dodgers ont dominé les Ligues majeures au chapitre des victoires pour une première fois depuis 1974 et ils l’ont fait en gagnant 25 matchs par un point et 20 autres par deux points. Leur séquence de 82-25 entre la fin avril et la fin août a égalé la performance des Yankees de New York en 1998 pour la meilleure performance de quatre mois dans les Ligues majeures.

À la recherche d’une première participation à la Série mondiale depuis 1988, les joueurs des Dodgers démontrent un bel esprit d’équipe et une absence d’ego. Des anciennes étoiles comme Andre Ethier, Curtis Granderson et Chase Utley ont accepté des rôles de soutien, tandis que le partant de longue date Kenta Maeda a accepté un rôle de releveur — un autre exemple prouvant à quel point cette équipe tient à gagner.

Le balayage des Diamondbacks permettra à Roberts d’organiser sa rotation de partants comme il le souhaite. Clayton Kershaw pourrait donc obtenir le premier départ samedi, après sept jours de repos. Rich Hill, Darvish et Alex Wood seront aussi bien reposés quand ils seront appelés à aller au monticule.

«Je ne souhaite pas faire quoi que ce soit qui détonnerait pendant les séries, a noté Roberts. Je pense que chaque match dicte vos décisions. Mais il est agréable de savoir que vous pouvez compter sur huit bras reposés dans l’enclos.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!