GENÈVE, Suisse — Le président qatari du Paris Saint-Germain, l’un des clubs les plus prestigieux d’Europe, fait l’objet d’une enquête de la part de procureurs suisses pour corruption d’un haut dirigeant de la FIFA afin d’obtenir les droits de télédiffusion de la Coupe du monde.

Les procédures criminelles à l’endroit de Nasser Al-Khelaifi, également chef de la direction du groupe médiatique BeIN, de l’ex-secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke, et d’un homme d’affaires non identifié ont été divulguées jeudi par les autorités suisses, mais lancées en mars dernier. Elles découlent d’une enquête touchant de façon plus générale la FIFA, qui a également menée à des accusations criminelles contre Valcke en mars 2016.

Cette enquête touche particulièrement l’octroi des droits de télédiffusion des quatre prochaines Coupes du monde, de 2018 à 2030.

Ces procédures à l’endroit d’Al-Khelaifi constituent l’un des premiers liens directs avec le Qatar malgré les importantes enquêtes lancées en Suisse, aux États-Unis et en France contre la FIFA en lien avec les candidatures des Coupes du monde de 2018 et 2022, qui seront organisées par la Russie et le Qatar.

La PSG a refusé d’émettre tout commentaire.

Aucun suspect n’a été détenu jeudi, ont déclaré les procureurs suisses, dont l’enquête sur la FIFA et le blanchiment d’argent lié aux mises en candidature des Mondiaux remonte à novembre 2014.

Al-Khelaifi aurait offert des «avantages indus» à Valcke, secrétaire général de la FIFA de 2007 jusqu’à son congédiement en janvier 2016, pour l’obtention des droits pour certains pays en vue des Mondiaux 2026 et 2030.

Les deux hommes avaient précédemment négocié une entente pour les droits des Coupes du monde de 2018 et 2022, quelques semaines après que le Qatar eut remporté le scrutin pour le tournoi de 2022. En janvier 2011, la FIFA a annoncé qu’Al Jazeera Sports — devenue depuis BeIN — avait obtenu les droits pour 23 territoires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, dont l’Arabie saoudite.

La FIFA n’a jamais annoncé que BeIN avait obtenu les droits pour les tournois de 2026 et 2030.

Les procureurs suisses prétendent aussi que Valcke a obtenu des avantages indus de l’homme d’affaires qui demeure à être identifié pour l’octroi des droits des quatre tournois de 2018 à 2030.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!