NAIROBI, Kenya — L’ex-entraîneur de la marathonienne Rita Jeptoo a été acquitté devant une cour de justice kenyane d’avoir participé au stratagème pour lui administrer de l’érythropoïétine (EPO).

L’Italien Claudio Berardelli a été blanchi d’avoir conspiré afin de saboter la carrière de Jeptoo en lui administrant une substance interdite. Un entraîneur adjoint qui travaillait avec Berardelli et un pharmacien ont aussi été blanchis des accusations devant une cour de justice dans la capitale du Kenya, Nairobi.

Ils avaient été arrêtés et libérés sous caution il y a plus d’un an.

Jeptoo, triple gagnante du marathon de Boston et double vainqueure du marathon de Chicago, a testé positive à l’EPO lors d’un test réalisé à l’extérieur d’un site de compétition en septembre 2014, quelques jours avant qu’elle ne reçoive un chèque de 500 000 $US pour être devenue la meilleure marathonienne au monde.

Elle avait d’abord été suspendue pour deux ans, mais la sanction a été doublée l’an dernier.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!