The Associated Press Maria Sharapova

TIANJIN, Chine — Maria Sharapova a gagné un premier titre sur le circuit de la WTA depuis qu’elle a purgé sa suspension pour dopage sportif, dimanche, après avoir pris la mesure d’Aryna Sabalenka en finale de l’Omnium de Tianjin.

La Russe, qui a été invitée par les organisateurs du tournoi, a tiré de l’arrière dans chacun des sets avant de parvenir à défaire la jeune joueuse du Bélarus 7-5, 7-6 (8).

Le dernier titre de Sharapova remontait à l’Omnium d’Italie en mai 2015.

L’ex-no 1 mondiale et gagnante de cinq titres majeurs en carrière, dont celui des Internationaux des États-Unis en 2006, a testé positive au meldonium, une substance interdite, lors des Internationaux d’Australie en janvier 2016. Elle a écopé d’une suspension de 15 mois, qui est arrivée à échéance en avril.

«C’est un tournoi si spécial, et cette victoire l’est tout autant; je ne l’oublierai jamais, a commenté Sharapova. On ne sait jamais quand, ni si, tout tombera en place au bon moment, mais ça c’est produit cette semaine à Tianjin.»

Sharapova a démontré beaucoup de ténacité afin de venir de l’arrière dans chacun des sets pour vaincre la joueuse âgée de seulement 19 ans.

Sabalenka menait 4-1 au premier set et 5-1 au deuxième avant que Sharapova n’exploite son expérience pour la renverser. Il s’agissait du 36e titre de la Russe en simple sur le circuit de la WTA en carrière.

La joueuse âgée de 30 ans a participé à son premier tournoi du Grand Chelem à la suite de sa suspension à Flushing Meadows en août, et elle y a atteint le quatrième tour. Sa victoire dimanche lui permettra de se hisser au 57e échelon mondial.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!