Tim Ireland Tim Ireland / The Associated Press

JACKSONVILLE, Fla. — Les Jaguars de Jacksonville ont présenté leurs excuses aux dirigeants militaires locaux pour s’être agenouillés pendant l’hymne national du match disputé à Londres le mois dernier.

Le président des Jaguars, Mark Lamping, a fait parvenir une lettre au directeur des affaires militaires et des vétérans de Jacksonville stipulant que l’équipe avait été «négligente quant aux effets que de tels gestes pouvaient avoir sur les hommes et les femmes qui ont servi et qui continuent de servir le pays.»

La lettre a été transmise au maire de Jacksonville, Lenny Curry, lundi et a été rendue disponible par le biais d’un courriel public.

La plupart des membres de l’équipe, dont le propriétaire Shad Khan, se sont rassemblés bras dessus, bras dessous durant la présentation de l’hymne national américain, le 24 septembre dernier. Une douzaine de joueurs ont également posé un genou au sol pendant le «Star-Spangled Banner», au Stade de Wembley.

Des protestations similaires ont ponctué le début de la saison dans la NFL, alors que joueurs, entraîneurs et haute direction des équipes ont répliqué à la suggestion du président Donald Trump, qui a demandé aux équipes de punir les joueurs qui protestaient d’une quelconque façon durant l’hymne national.

Les Jaguars avaient alors décidé de s’unir en tant qu’équipe pendant l’hymne américain, avant de se lever pour l’interprétation de «God Save The Queen».

«C’était une erreur de notre part et nous n’avions certainement pas l’intention de vous dévaloriser ou de dénigrer notre drapeau et notre nation», a écrit Lamping à Bill Spann, le directeur des affaires militaires de Jacksonville.

Les propriétaires des équipes de la NFL prendront part à une réunion cette semaine à New York, lors de laquelle ces protestations seront au coeur des sujets abordés.

Quelques partisans des Jaguars, une ville qui héberge une grande base navale et tend à pencher du côté des Républicains, ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux et ont promis de ne plus jamais assister à un match de leur équipe locale. De l’autre côté, d’autres partisans ont louangé Khan pour son soutien envers ses joueurs.

Le lendemain du match à Londres, le maire de Jacksonville a qualifié l’acte de «stupide», même si ce genre de protestation est protégé par la constitution américaine.

En contrepartie, les Jaguars ont distribué 56 232 billets pour leur match local de dimanche dernier face aux Rams de Los Angeles disputé au EverBank Field. Il s’agissait du plus petit nombre de billets vendus à domicile depuis 2009.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!