NEW YORK — Masahiro Tanaka a concédé trois coups sûrs en sept manches de travail et les frappeurs des Yankees de New York ont finalement résolu l’énigme que représentait l’as lanceur gaucher Dallas Keuchel dans une victoire de 5-0 contre les Astros de Houston, mercredi soir.

Avec ce gain, les hommes du gérant Joe Girardi ont pris l’avance 3-2 dans la série de championnat de la Ligue américaine, et ils ne sont plus qu’à une victoire d’une première participation à la Série mondiale depuis 2009.

Gary Sanchez a cogné un simple productif aux dépens de Keuchel et a plus tard frappé un circuit, permettant aux Yankees, qualifiés à titre de quatrième as, de signer une troisième victoire en autant de soirs à domicile et une sixième d’affilée devant leurs partisans depuis le début des séries éliminatoires.

«C’est une sensation spéciale», a admis Girardi.

Les deux formations reprendront le collier vendredi soir pour le sixième match au domicile des Astros, qui feront confiance au vétéran Justin Verlander dans l’espoir de forcer une septième et décisive rencontre. Luis Severino devrait être le partant des Yankees.

Il y a quelques jours à peine, les Astros menaient la série deux matchs à zéro et semblaient se diriger vers la deuxième participation de leur histoire à la Série mondiale. Mais tout comme avant eux les Indians de Cleveland, champions en titre de la Ligue américaine, les Astros ont jusqu’à maintenant été incapables d’écarter une fois pour toutes leurs rivaux, qui jouent avec sang-froid et assurance devant un public qui ne cesse de les acclamer… et de chanter!

«C’est incroyable. Je n’ai jamais rien vu de tel au Baseball majeur, a affirmé le vétéran des Yankees Chase Headley.

«Ça me rappelle les matchs de football universitaire. Ils (les spectateurs) hurlent pendant tout le match. Ça nous donne un net avantage.»

Aaron Judge, Greg Bird et Didi Gregorius ont également frappé des coups sûrs opportuns qui ont contribué à chasser Keuchel du monticule en cinquième manche et à lui infliger une première défaite en carrière en matchs éliminatoires.

Vainqueur du trophée Cy Young dans la Ligue américaine en 2015, Keuchel s’est présenté au monticule avec un dossier à vie de 6-2 et une moyenne de points mérités de 1,09 en huit départs contre les Yankees, incluant deux sorties sans accorder de points en matchs éliminatoires.

Ces deux dernières victoires avaient été acquises aux dépens de Tanaka, vaincu 3-0 lors du match suicide de 2015 au Yankee Stadium, et 2-1 lors du premier duel entre les deux formations cette année.

Mais la soirée de mercredi allait appartenir à Tanaka et aux «Baby Bombers».

Les Yankees ont causé leurs premiers dommages contre Keuchel avec deux retraits en deuxième manche. Starlin Castro a amorcé la poussée avec un double au champ centre gauche et a croisé le marbre à la suite du solide simple de Bird.

En troisième, avec un retrait, Judge a cogné un roulant le long de la ligne du troisième but et tout juste hors de la portée d’Alex Bregman, qui s’est transformé en double pour un point, poussant Brett Gardner du premier but jusqu’au marbre pour le deuxième point des Yankees.

«Le plus frustrant, c’est que je n’ai pas réussi à relancer mes coéquipiers, qui se fiaient sur moi pour replacer l’équipe sur la bonne voie, a déclaré Keuchel.

«C’est un groupe de joueurs talentueux, de l’autre côté, a ajouté le lanceur des Astros, et ils se sont tous réveillés, du 1er au 9e frappeur. C’est tout un défi.»

Un mauvais relais de Bregman sur un roulant de Headley en cinquième a aidé les Yankees à augmenter leur avance. Keuchel a opté pour la prudence contre Judge, à qui il a donné un but sur balles après deux retraits.

Sanchez a produit le troisième point des Yankees à l’aide d’un simple au champ gauche. Gregorius a enchaîné avec un simple à travers le monticule et jusqu’au champ centre, un coup qui a effleuré le gant du deuxième but Jose Altuve et mis fin à la soirée de travail de Keuchel.

Alors que Keuchel marchait lentement vers l’abri des joueurs, les spectateurs étaient en liesse pendant que le système de son retentissait à la chanson «Goodbye To You», de Scandal.

«Quand vous évoluez à domicile, des choses comme ça vont se produire et c’est la raison pour laquelle c’est si difficile de gagner à l’étranger pendant les séries éliminatoires. Le Yankee Stadium est un endroit difficile où jouer, et les trois derniers soirs, il y avait beaucoup d’ambiance. Vendredi, il y aura de l’ambiance pour nous», a prédit Keuchel.

Sanchez a ajouté un circuit en solo en septième manche contre le releveur Brad Peacock.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!