MONTRÉAL — Le moins qu’on puisse dire, c’est que le circuit des Amériques a été intraitable envers le Québécois Lance Stroll.

Le pilote de l’équipe Williams s’est contenté du 17e rang lors de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 des États-Unis, samedi, mais en vertu de la pénalité de 15 places imposée au pilote Red Bull Max Verstappen pour avoir changé des composantes de son moteur, il partira 16e.

Stroll n’a jamais été dans le coup, et il a signé un chrono d’une minute et 36,868 secondes en pneus ultra-tendres, loin derrière le détenteur de la position de tête, le pilote Mercedes Lewis Hamilton (1:33,108).

«Je ne sais pas ce qui s’est passé; j’ai eu un problème de moteur et j’ai perdu huit dixièmes de seconde uniquement sur la longue ligne droite, a expliqué Stroll, perplexe. Il n’y avait rien que je puisse faire. Je déteste dire ça, mais il n’y avait rien de bon aujourd’hui.

«C’est décevant, car la voiture était beaucoup plus rapide que ça.»

Les ennuis se sont donc poursuivis pour le pilote de Mont-Tremblant, qui avait enregistré le 12e chrono lors de la troisième et dernière séance d’essais libres en matinée samedi.

Après avoir complété son dernier tour en qualifications, Stroll s’est plaint sur les ondes de la radio d’équipe que son système de récupération et de déploiement de l’énergie avait connu des ratés, entraînant une perte de puissance dans les lignes droites.

Le principal intéressé a indiqué que le problème ne s’était manifesté que lors de sa deuxième sortie en piste en Q1. Il s’est toutefois fait rassurant pour la course.

«Ce n’est pas une erreur humaine, c’est simplement un problème informatique qui arrive parfois avec ces moteurs très complexes, donc je crois que demain (dimanche) ce sera réglé et que nous serons prêts pour la course», a assuré Stroll.

Stroll n’est peut-être pas au bout de ses peines. Il a également appris à son retour dans les puits qu’il était sous enquête des commissaires pour un incident survenu en piste avec le pilote Haas Romain Grosjean.

Alors qu’il était en tour de décélération, le pilote âgé de 18 ans s’est retrouvé directement dans la trajectoire du Français, en plein tour lancé. Stroll a donné un coup de volant pour éviter la collision, tout comme Grosjean qui s’est retrouvé les quatre roues hors-piste. Sur les ondes de la radio, Grosjean s’est exclamé: «Qu’est-ce que c’était que ça, mon gars?»

«J’ai vu qu’il (Grosjean) s’en venait rapidement et j’ai essayé de m’enlever de son chemin, mais je crois qu’il a raté le point de corde et qu’il s’est retrouvé directement dans ma trajectoire, a dit Stroll. Ce sont des choses qui arrivent. (…) Ça s’est produit à Silverstone plus tôt cette saison et même lors de la dernière course au Japon, avec Sergio (Perez), mais c’est fréquent sur des circuits dotés de virages ultrarapides.»

Si Stroll espère se hisser parmi le top-10 au classement des pilotes d’ici la fin de la campagne, il devra prendre les bouchées doubles dimanche. Le représentant de l’unifolié est présentement 12e au classement des pilotes avec 32 points, alors que son coéquipier Felipe Massa et le pilote Renault Nico Hulkenberg occupent les 10e et 11e échelons avec 34 points chacun. Le Brésilien s’élancera de la 10e place sur la grille de départ dimanche.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!