LOS ANGELES — Peu importe quelle équipe ressortira grande gagnante du septième match de la série de championnat de la Ligue américaine, les Dodgers de Los Angeles regarderont le match à domicile, sachant qu’ils sont confortablement installés.

Les Dodgers ont profité d’une pause de quatre jours avant le début de la Série mondiale, après avoir éliminé les Cubs de Chicago jeudi soir. Les Dodgers ont remporté sept de leurs huit matchs en séries. Les moments de répit prolongés entre leurs deux séries écourtées leur ont permis de garder leur rotation en ordre, de donner du repos aux lanceurs et du temps de récupération suffisant à leur enclos dominant de releveurs.

«Sachant ce qui se passe en séries, d’être en mesure de revenir à la maison et d’avoir du temps pour récupérer physiquement et mentalement, ç’a été un grand avantage pour nous», a déclaré le gérant des Dodgers Dave Roberts avant le septième match entre les Yankees de New York et les Astros de Houston.

Le joueur d’arrêt-court Corey Seager aura peut-être même le temps de revenir au jeu, lui qui a été tenu à l’écart durant la série de championnat de la Ligue nationale suite à une blessure au dos.

«Je sais que Corey ne veut pas être mis de côté», a mentionné Roberts.

Avec leurs 104 victoires en saison régulière, soit la meilleure fiche des Majeures, les Dodgers ont bénéficié de l’avantage du terrain depuis le début des séries.

La troupe de Roberts a débuté les deux précédentes séries à domicile et a seulement fait deux voyages en avion ce mois-ci. Les Dodgers ont éliminé leurs adversaires sur la route et sont rapidement revenus à Los Angeles. Ils ont seulement eu besoin d’un cinquième match face aux Cubs, soit un de plus que le minimum nécessaire pour atteindre la Série mondiale.

«Nous sommes en forme, a affirmé le gérant des Dodgers. Et heureusement, avec la durée de la série de championnat, nous n’avons pas surutilisé nos joueurs, et nous avons donné un répit à nos lanceurs. Du côté des joueurs sur le terrain, tout le monde semble se porter à merveille.»

La formation californienne a également mis la main sur son cinquième titre consécutif de la section Ouest de la Ligue nationale à la mi-septembre et a surclassé les Indians de Cleveland, affichant le meilleur dossier des Majeures.

Les Dodgers sont parvenus à réaliser tout ça, sans avoir d’objectifs aussi précis.

Pendant ce temps, leurs trois adversaires en séries se sont taillé une place in extremis.

Les Diamondbacks sont parvenus à la série de sections en battant les Rockies du Colorado lors d’un match de repêchage, ce qui veut dire que l’as de l’équipe Zack Greinke ne pouvait pas jouer avant le troisième match de la série face aux Dodgers.

Après avoir balayé les Diamondbacks, la formation californienne a profité de quatre jours de congé avant de se mesurer aux Cubs, qui venaient de remporter péniblement leur série face aux Nationals de Washington, en cinq matchs. Ils ont dû prendre un vol de 10 heures vers la côte ouest — avec une escale imprévue à Albuquerque — avec une rotation de lanceurs diminuée, et les Dodgers ont immédiatement pris les commandes de la série de championnat.

Les hommes de Roberts ont mené les Cubs 28-8 au chapitre des points produits et les Cubs n’ont pas été en mesure de produire des points autrement qu’avec des circuits — l’une des faiblesses des lanceurs des Dodgers.

L’enclos des lanceurs des Dodgers a été indomptable, maintenant une moyenne de points mérités de 0,94 et retirant 32 frappeurs sur des prises en 28 manches et deux tiers.

Ils ont défait les Cubs même en l’absence de Seager, qui est demeuré chez lui afin de reposer son dos. S’il est en mesure d’effectuer un retour au jeu durant la Série mondiale, il ajoutera une autre dimension à une formation qui s’est montrée très débrouillarde tout au long de la saison.

Roberts a affirmé qu’il pourrait même être le frappeur désigné des Dodgers dans le stade de la Ligue américaine pour reposer davantage son dos.

«S’il peut frapper et que sa santé physique n’est pas compromise, alors c’est logique», a poursuivi le gérant.

Après avoir remporté le titre de la recrue de l’année dans la Ligue nationale en 2016, Seager a mené les Dodgers cette saison avec 159 coups sûrs, une moyenne au bâton de ,295, 22 circuits et 77 points produits. Il a réussi trois coups sûrs en 11 présences en série de sections et a obtenu quatre buts sur balles. Il était le deuxième frappeur de l’alignement durant les trois rencontres éliminatoires auxquelles il a participé cet automne.

Toutefois, Seager s’est blessé au dos lors du troisième match de la série de sections face aux Diamonbacks et les Dodgers l’ont laissé de côté en faveur de Charlie Culberson, qui s’est présenté au marbre à 15 reprises en saison régulière. Culberson a cependant été impressionnant en réalisant quelques bons jeux face aux Cubs. Il a frappé cinq coups sûrs en 11 présences au bâton.

«Ce n’est pas facile de prendre la place de Corey [Seager], a avancé Roberts. Nous sommes persuadé qu’il pourra être de retour à temps pour le premier match, mais si ça ne se passe pas comme prévu, nous devrons le remplacer à nouveau.»

Culberson sera probablement de la formation des Dodgers en marge de la Série mondiale, vu le retour improbable de Seager. Si l’arrêt-court vedette obtenait le feu vert des médecins, le vétéran voltigeur Curtis Granderson pourrait être retiré de la formation partante, lui qui a connu beaucoup de difficultés en séries notamment avec huit retraits sur des prises au bâton.

«Avec Curtis, nous devons simplement comparer les deux formations et voir si ça a du sens», a ajouté Roberts.

Note aux lecteurs: Correction erreur de frappe 7e para

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!