Darron Cummings Darron Cummings / The Associated Press

MONTRÉAL — Le circuit des Amériques a causé bien des maux de tête aux pilotes dimanche au Grand Prix de Formule 1 des États-Unis, et Lance Stroll a fait partie des malheureuses victimes de son bitume très abrasif.

Parti 16e, Stroll a admis après la course que sa stratégie d’un arrêt aux puits avait été déjouée par la dégradation prématurée de ses gommes, et il n’a donc jamais pu espérer finir dans le top-10. Sa 11e place signifie qu’il n’a pas marqué de points pour une deuxième course de suite, après avoir réussi à le faire lors des trois courses précédentes (Italie, Singapour, Malaisie).

«Ç’a été difficile comme course. On a dû arrêter deux fois, parce que nos pneus se dégradaient très rapidement — plus rapidement que ce que nous anticipions, a confié Stroll, visiblement déçu. Nous sommes partis d’assez loin, et ce n’est jamais facile de rentrer dans les points quand tu pars 16e, alors c’est dommage de terminer 11e.»

Le Québécois âgé de 18 ans a connu un départ sans histoire. Il est toutefois rentré aux puits au 11e tour afin de remplacer ses pneus super-tendres par des tendres, réputés plus résistants.

Incapable de rattraper le temps perdu aux dépens de ses adversaires, Stroll a été contraint de retourner aux puits au 37e passage, afin de chausser les ultra tendres.

Après être ressorti en piste en 15e place et s’être rapidement retrouvé 13e, il a pu effectuer deux dépassements salvateurs vers la fin de l’épreuve aux dépens de Stoffel Vandoorne (McLaren) et Romain Grosjean (Haas).

Le pilote recrue de l’équipe Williams n’est pas le seul à s’être plaint des pneus dimanche à Austin, au Texas. Avant d’être contraint à l’abandon, le pilote Red Bull Daniel Ricciardo s’est exclamé au 10e tour sur les ondes de la radio: «Les pneus sont de la m****. Ça doit être à cause de la poussière dans l’air. Je devrai gérer la dégradation de mes pneus arrière.»

Le principal rival de Lewis Hamilton dans la course au championnat du monde, Sebastian Vettel, s’est plaint lui aussi de la formation de cloques sur le pneu avant gauche de sa Ferrari au 12e tour.

En vertu des résultats de cette 17e course de la campagne, Stroll est donc demeuré 12e au championnat des pilotes avec 32 points. Son coéquipier Felipe Massa, qui a fini neuvième, s’est hissé seul au 10e rang avec 36 points, soit deux de plus que le pilote Renault Nico Hulkenberg. Stroll avait déclaré à la veille du week-end qu’il aimerait pouvoir se hisser dans le top-10 au championnat des pilotes à la conclusion de la saison.

Stroll pourra se reprendre dès la semaine prochaine au Grand Prix du Mexique, qui devrait convenir aux Williams selon le principal intéressé.

«Cette piste est dotée de longues lignes droites et de virages très rapides, donc j’ai l’impression que la voiture sera performante, a mentionné Stroll. Mais il faudra voir une fois sur place.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!