SANTA CLARA, Calif. — Quelques jours après qu’une décision juridique eut mis sa suspension sur la glace, Ezekiel Elliott a récolté 219 verges de gains au sol et égalé un sommet personnel avec trois touchés, permettant aux Cowboys de Dallas d’aisément battre les 49ers de San Francisco 40-10 dimanche.

Elliott a obtenu une deuxième ordonnance restrictive temporaire mardi, ce qui signifie que sa suspension de six matchs imposée à la suite d’allégations de violence conjugale a été mise en suspens. Ainsi, les Cowboys (3-3) ont reçu un coup de pouce très apprécié sur le terrain face aux Niners (0-7).

Elliott a égalé son total de touchés au sol cette saison en atteignant la zone des buts à deux reprises au premier quart, avant de capter une courte passe de Dak Prescott et de transporter le ballon sur 72 verges pour un autre majeur sur la première possession des Cowboys en deuxième demie. En plus de son attrapé, Elliott a récolté 147 verges de gains en 26 courses, ce qui a mis la table pour une nouvelle marque personnelle au chapitre des verges de gains dans un match.

Cette performance a saboté l’entrée en scène du quart recrue C.J. Beathard. Ce dernier a été victime de cinq sacs, deux échappés et il s’est révélé incapable de mener les 49ers à la zone payante avant qu’il ne franchisse une verge au sol pour inscrire le majeur alors que le match était hors de portée au quatrième quart.

Beathard a complété 22 de ses 37 tentatives de passe pour 235 verges de gains, mais son échappé à la suite d’un sac de DeMarcus Lawrence en fin de première demie a mis un terme à une possession prometteuse qui a permis aux Niners d’atteindre le 5 des visiteurs.

Les 49ers, la première équipe à avoir perdu cinq matchs d’affilée par trois points ou moins, n’ont jamais menacé les Cowboys.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!