SALZBOURG, Autriche — Une biathlète de la Slovénie est la seule compétitrice à avoir échoué la nouvelle ronde de tests antidopage effectuée sur les échantillons collectés lors des Jeux olympiques de 2010, à Vancouver.

L’Union internationale de biathlon (IBU) a indiqué jeudi que deux échantillons fournis par Teja Gregorin contenaient du GHRP-2, une substance interdite qui stimule la production d’hormones de croissance. Les échantillons ont été recueillis une semaine avant le début des compétitions.

Le même produit a également été utilisé par trois haltérophiles chinois médaillés d’or aux Jeux d’été 2008, à Pékin.

Gregorin n’est pas montée sur le podium en quatre épreuves aux JO 2010, mais elle a gagné le bronze quatre ans plus tard à la poursuite.

Le Comité international olympique (CIO) avait déclaré plus tôt cette semaine qu’une seule des 1195 personnes dont les échantillons ont été soumis à une nouvelle ronde de tests a subi un test positif.

Le programme de tests des Jeux de Vancouver a permis de soumettre à de nouveaux examens 70 pour cent des échantillons d’urine entreposés depuis 2010. Les nouveaux tests ont surtout ciblé les médaillés et tous les athlètes russes, a précisé le CIO.

Le CIO a maintenant clos le programme de tests des Jeux de Vancouver, à quelque mois de l’échéance de huit ans, en février prochain.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!